Livres de réconfort

Vous manquez d’idées de cadeaux ou d’idées de lecture ? Dans ma ligne éditoriale feel good actuelle, j’ai envie de vous conseiller quelques livres pour leur douceur, leur bonne humeur, leur magie ou pour leur effet bouffée d’oxygène.

(En sachant que le plus souvent je ne garde souvenir que de l’ambiance du livre et des émotions ressenties, avec éventuellement quelques passages qui m’ont marqué mais pas l’histoire dans son ensemble).

Petit apparté, pour acheter des livres en cette période pré-noëlesque et confinée-covidée, je vous recommande d’aller commander sur La Place des Libraires pour soutenir un libraire local et indépendant (en plus on trouve vraiment plein de choses parce qu’ils peuvent commander et pour ne rien gâcher, la plate-forme permet également de payer sur place et non en ligne -ce qui permet par exemple d’utiliser des chèques-livres ou de ne pas s’embêter avec le paiement en ligne qui n’est pas facile pour tous) ou chez Recyclivre, ils vendent des livres d’occasion à petits prix, à domicile, et ne m’ont jamais fait faux bond ! (Par dessus le marché le service client est formidable).

36 chandelles de Marie-Sabine Roger.

C’est très drôle, un grand manifeste contre l’idée d’un destin tout tracé contre lequel on ne peut rien.

Mr Gwyn d’Alessandro Baricco

Très très doux et cocon. Je l’ai lu pendant le premier confinement.

Philippe Delerm, La première gorgée de bière

et autres plaisirs minuscules.

C’est un grand classique, certes. M’enfin c’est vrai que ça fait du bien ! Et c’est facile de picorer de ci de là, rapidement.

Anna Gavalda

Je suis une grande fan de cette écrivaine. J’aurais bien du mal à choisir entre mes 3 chouchous dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises : L’échappée Belle, très court et facile à lire, une échappée familiale riche en émotions (notamment des rires) et en références culturelles ou musicales de tous genres, je pense que ça parle à tout un chacun par le style d’écriture très proche du langage parlé. Ensemble c’est tout : ça commence très dur avec 3-4 personnes isolées et paumées mais évolue petit à petit vers du mieux et la solidarité, l’amitié, l’amour et l’humour mis en avant mettent du baume au cœur. Enfin, La Consolante : idem que le précédent, ça commence assez dur mais ahlala que la suite (et la fin…) est belle. (C’est le plus long et aussi le plus dense en émotions). Anna Gavalda a le chic d’allier dureté de la vie, tristesse, nostalgie et bonheur.

C’est encore loin, le bonheur ? d’Amélie Baumann-Thiriez

Beaucoup moins classique… J’ai connu son auteure grâce au blog, j’ai découvert le livre alors qu’il était en autoédition… C’est un livre qui fait réfléchir, qui fait évoluer et fait du bien, par cette évolution et ce nouveau regard. (Et il y a une playlist à écouter en parallèle, j’aime bien cette idée 😉 )

Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke

J’ai beaucoup aimé ce livre parce que j’y ai retrouvé mes valeurs, ce en quoi je crois. Mais surtout j’en garde le souvenir d’un livre philosophique porteur d’espoir, comme une bouffée d’oxygène. Habituellement j’ai l’impression que quand je me mets à cogiter je perds foi en l’humain et en l’avenir. Ce livre m’a prouvé que pas forcément.

Je parle à un homme qui ne tient pas en place, de Jacques Gamblin et Thomas Coville

Avant le livre il y a un spectacle, joué au théâtre du Rond-Point, un spectacle que j’ai eu la chance de voir. Avant le livre, avant le spectacle, il y a eu la correspondance entre ces deux hommes, le comédien et le navigateur. C’est une histoire d’amitié, une histoire de solitude, une histoire de liens, de communication, d’écriture et de passion. Je repense régulièrement à ce spectacle, j’avais immédiatement après acheté le livre, autant comme preuve-souvenir de ce moment si fort que pour le plaisir de relire ces si beaux textes. Finalement, le souvenir me suffit et me porte toujours autant. Et forcément, il est d’une grande actualité…

Une seconde avant Noël de Romain Sardou

Pour terminer avec une autre actualité, j’ai eu ce cadeau à Noël il y a plusieurs années (ptêt bien une dizaine…) Dans ma famille catho, la magie du Père Noël n ‘est que très secondaire, on pourrait même dire qu’il existe simplement parce qu’il y a la société autour. Mais justement, avec ce livre, j’ai réussi à concilier la tradition catholique dans laquelle je grandissais et l’image du Père Noël que me renvoyait la société. J’ai enfin compris (ou mis un sens dans) la magie du Père Noël et de la fête des cadeaux.

Dans cet article j’ai surtout cité des œuvres que j’avais déjà évoquées sur mon blog, mais bon, comme il commence à se faire vieux et que le nombre d’articles devient assez conséquent, ça n’est pas si grave si je me répète. En écrivant je suis retombée sur mon Happy Tag de 2015 et je me dis que ça serait pas mal de le refaire !

2 réflexions sur “Livres de réconfort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s