Tag de la route

Pomdepin m’a donnée envie avec ce tag... de lecture.

-Parking : Combien de livres as-tu dans ta PAL (Pile à lire) ?

Je n’ai pas à proprement parler de PAL, plutôt une liste, qui s’agrandit sans cesse (beaucoup plus vite qu’elle ne diminue, c’est ça le drame…)

-Limitation de vitesse : quelle limitation donnes-tu à ta PAL ?

Je ne donne aucune limite à ma liste. En revanche, depuis mon bac, je sais que si je prends plus de trois livres en allant à la bibliothèque ils ne seront pas lus dans le délai du prêt (et même trois livres ça devient rare, hélas.)

-Route prioritaire : Quel livre est ta prochaine priorité ?

Il faut que je le lise avant ma rentrée !

-Réservé au camions : Quel pavé liras-tu prochainement ?

Alors prochainement ça m’étonnerait. (Je ne vais pas lire un pavé pendant l’année !) Mais un jour, très certainement, je lirais Sourde, muette et aveugle : l’histoire de ma vie d’Helen Keller.
Bon, recherche faite, il ne fait que 275 pages, ce n’est donc pas vraiment un pavé, mais dans mon imaginaire c’en est un. Et si vous voulez savoir pourquoi il va falloir vous accrocher parce que je vais partir en digression lointaine…
Enfant j’ai été abonné à Images Doc. Dans un numéro de ce magazine un jour ils ont parlé de l’histoire de la langue des signes mais aussi d’Helen Keller, d’Emmanuelle Laborit… ça m’avait marqué. J’ai alors lu L’histoire d’Helen Keller par Lorenaa A. Hickok qui m’a énormément plu. Dans ce livre j’ai découvert qu’elle avait écrit sa propre histoire. Dès lors, plusieurs fois, pendant mon adolescence, je l’ai cherché à la bibliothèque municipale sans le trouver. Mais l’idée est toujours là. Cet été j’ai enfin lu Le cri de la mouette d’Emmanuelle Laborit (qui me tend les bras depuis la même époque), j’ai trouvé ça très intéressant. Donc je vais redoubler d’efforts pour le trouver
Tout ça ne vous explique pas pourquoi je l’ai rangé dans la catégorie « pavé ». il y a en fait trois raisons, aucune n’est vraiment logique
– dans L’histoire d’Helen Keller il est dit que les livres en braille sont très épais, mon esprit d’enfant a donc imaginé que le livre d’Helen Keller, bien qu’écrit en anglais traditionnel, serait tout aussi épais.
– mon esprit d’enfant pensait aussi que cette dame très intelligente et sage qui avait vécu tant « d’aventures » aurait beaucoup a raconter, donc forcément ça fait un pavé.
– cette idée de pavé a ensuite été savament entretenue par les bibliothèques puisque les rares fois où je le trouvais dans le catalogue il était placé en réserve. Ce qui à l’époque correspondait pour moi à « attention grosse oeuvre fragile ».
Voilà, voilà. Et donc il ne fait que 275 pages. Grosse découverte du soir. Tout de suite, ça me semble plus accessible.

-Réservé au bus : Un livre que tu réserves à une période spéciale ?

Euh… non.

-Stop : Un livre que tu as abandonné ?

J’ai beaucoup de mal à abandonner un livre, je me force toujours … jusqu’au blocage. Malgré tous mes efforts, je n’ai jamais réussi à terminer le Journal d’Anne Franck.

-Issue de secours : un livre que tu as arrêté mais que tu vas reprendre pendant une autre période ?
Le premier Homme d’Albert Camus. Je n’ai pas choisi d’arrêter j’y ai été contrainte (par les études, évidemment) mais j’ai adoré ce que j’en ai lu. C’est certain que le lirais quand j’aurais plus de temps.

-Sens interdit : quel genre de livre ne t’attire pas particulièrement ?

Les livres d’auteurs à succès comme Marc Lévy ou Guillaume Musso.

-A quel genre de livres donneras-tu ta chance cette année ?

Aucune idée.

-Feu tricolore : Un livre qui t’a fait passer par plusieurs émotions ?

Mais enfin, il y en a une tonne !

-Rond point : Un livre qui t’a fait tourner en rond ?

-Route à double-sens: Un livre que tu as aimé et détesté à la fois ?

Alors non, ça c’est pas possible. Si je déteste, c’est que je n’aime pas. (Ahem)

-Hôtel : Quel livre t’a volé ton sommeil ?

Il y a plein de livres que j’ai lu sous la couette jusqu’à pas d’heure.  Le dernier en date : Le saut de l’ange de Lisa Gardner. Ce qui est fou c’est que ce n’est pas le suspense de l’histoire qui m’a fait veiller juste que je voulais l’avoir fini avant de partir de chez mes amis à qui il appartenait. Mais en fait ce n’est pas un livre que je recommenderais. Le style n’est pas absolument remarquable, le suspense pas insoutenable et il y a plein d’incohérences qui enlèvent de la crédibilité à l’histoire et de passages qui ne servent finalement à rien.

-Monument historique : Le livre qui est pour toi un monument (une pépite de ta bibliothèque) ?

La Promesse de l’aube de Romain Gary. Un de mes livres préférés. Un des livres qui m’a le plus ému. (Peut-être bien qu’il m’a fait pleurer, d’ailleurs…)

-Autoroute : Qui tagues-tu ?

Publicités

Dragon’s Loyalty Award

C’est très inattendu et surprenant et pourtant… Bulline m’a taguée pour le Dragon Loyalty Award. Merci Buline !

dragons-loyalty-award

Mais qu’est-ce donc que cela ? C’est une récompense pour les lecteurs les plus réguliers (loyaux donc) et en particulier les plus présents dans les commentaires…

Comment ça marche ? Au premier abord c’est plutôt simple, il faut : 

  • Poster l’Award sur son blog. (c’est simple et c’est fait 😉 )
  • Annoncer que l’on a gagné et mettre un lien vers la personne qui vous a nominé. (tout aussi simple et également fait !)
  • Présenter 6 blogs qui méritent l’Award et mettre un lien vers leur blog et leur faire savoir qu’ils ont reçu un Award. (ça c’est déjà plus compliqué, j’ai toujours du mal avec les nominations. Je n’ai pas envie de forcer la main. Pas sûre de trouver 6 nominations pertinentes…)
  • Écrire 7 choses intéressantes sur soi. (ça aussi c’est compliqué… « intéressantes » ça se définit comment ? Pas sûre d’avoir 7 trucs intéressants à vous apprendre !)

Donc, mes nominations :

  • AnnickAnnouck, ça me semble difficile de ne pas te nommer, tu es devenue une lectrice assidue et qui regrettait autrefois de ne pas oser commenter, tu t’es largement lancée et rattrapée depuis 😉 ! Nous avons plusieurs points communs et réflexions communes, donc forcément ses écrits (sur les états d’âme, la connaissance de soi, la confiance en soi, l’estime de soi…) m’inspirent beaucoup !
  • Le Souffleur de Mot, sans hésitation non plus, tu es également parmi ceux qui commentent le plus… Pour ceux qui ne connaissent pas encore aller voir ses magnifiques photos ! (d’ailleurs il fait aussi des vidéos parlant de la surdité maintenant, à découvrir aussi…)
  • Bibouman, tu n’hésites pas à commenter assez régulièrement aussi, c’est chouette ! 🙂 La réciproque est beaucoup moins vraie en revanche, autant en lecture qu’en commentaires, mais dernièrement son rituel de l’Avent a retenu mon attention ! (je viens de remarquer du coup qu’elle avait aussi été taguée par Buline… Bon, tant pis, je laisse quand même… Pas pour que tu recommences mais comme tu le dit si bien toi-même pour marquer que tes commentaires sont importants pour moi !)
  • Voilà trois personnes et je sèche… Pourtant j’ai des lecteurs très bien et très recommandables et j’ai des commentaires aussi, mais souvent c’est occasionnel, voire c’est quelqu’un de passage… Et puis j’ai plusieurs anciens lecteurs-commentateurs moins présents sur la blogosphère actuellement, donc il me semble que ça n’a pas grand sens de le nommer pour un tag… Et puis il y a plusieurs de mes lecteurs-commentateurs qui ne sont pas des pratiquants de tag, donc ça n’a pas grand sens non plus… Bref : trois personnes c’est bien, non ?
  • (Puis aussi il faut le dire, c’est injuste, Buline, fait partie de mes plus fidèles lecteurs-commentateurs… (Merci Buline !) Mais elle m’a nommée, si je la re-nomme on ne s’en sort plus ! :D)
  • J’en profite du coup : merci à tous ceux qui laissent des commentaires que ce soit fréquent ou occasionnel, j’apprécie vraiment beaucoup d’avoir tous vos retours !

Nous arrivons donc aux choses intéressantes sur moi. 7 choses intéressantes ! (C’est beaucoup !)

  1. Je ne sais pas, n’aime pas, parler de moi. Quand un ami me demande « Alors quoi de neuf ? » ou « Qu’est-ce tu as à me raconter ? » Je suis toujours bien embêtée… « Pas grand chose de bien intéressant en fait… » (Je suis exactement dans le même état d’esprit actuellement, voyez-vous ?)
  2. Je préfère très largement écouter. J’ai une grande grande grande capacité d’écoute. Même pour des trucs qui ne vous semblent pas intéressants. Même quand vous avez l’impression de saouler. En fait, absolument pas, j’adore écouter les gens raconter leur vie, leurs états d’âmes, leurs râleries du quotidien…
  3. Grâce à cette énorme capacité d’écoute j’étonne régulièrement mes amis proches en « devinant » leur pensée ou ce qu’ils sont sur le point de dire.  (la plupart du temps, pas toujours, heureusement que des fois je me trompe !!!) Parce qu’à force d’écouter et d’observer autant j’arrive à comprendre la manière dont ils réfléchissent.
  4. Je suis téléphono-phobique. C’est à dire que je repousse le plus possible les appels téléphoniques parce que cela me stresse énormément. (Mes parents sont LA SEULE exception). Je préfère communiquer de vive voix ou par écrit. Quand j’étais petite je détestais tout autant répondre, même à des proches, maintenant il y a du mieux : je rechigne à répondre quand d’autres peuvent le faire, sinon je réponds bien évidemment. (je pense pas que le mot existe mais la peur existe bel et bien, elle.)
  5. Je suis très émotivement sensible  : j’ai beaucoup de mal à réprimer des rires ou des pleurs. Je peux facilement me mettre à rire uniquement parce que mon camarade rit depuis quelques secondes et que je suis de bonne humeur, même si je ne sais absolument pas pourquoi. La plupart du temps je le vis très bien mais parfois c’est gênant…  (surtout qu’une fois que je suis lancée il est difficile de m’arrêter !)
  6. Mon plus grand péché-mignon c’est le chocolat noir. Donnez-moi du chocolat noir sous n’importe quelle forme, je suis heureuse !
  7. Jusque là c’est venu assez spontanément (même si je suis dubitative sur l’intérêt.) mais pour la septième j’ai séché longtemps. Finalement voilà : à cause de mon handicap je n’ai pas le droit au ski alpin et je suis une catastrophe en ski de fond (tenir debout ok mais tenir debout et glisser c’est trop me demander, sinon je peux glisser sur les fesses, c’est pas mal, mais alors sans les skis c’est un peu plus confortable quand même…) Bref ce n’est pas ça l’info intéressante. Ce que je voulais dire : j’ai eu la chance d’expérimenter le ski-fauteuil /fauteuil-ski (en duo / en tandem, c’est-à-dire que c’est un moniteur debout derrière moi qui conduit) et c’est vraiment génial, j’adore !! (j’espère en refaire un jour…)

    Ce n'est qu'un exemple, il existe des tas de modèles différents....

    Ce n’est qu’un exemple, il existe des tas de modèles différents….

Un jour-un livre # Flashback

Pendant mon défi, javais manqué d’inspiration pour le livre à lire le jour de mon mariage. Là ça y est, je l’ai trouvé : Un extrait de Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke.

001954587-hq-168-80Ce livre est magnifique et me fait beaucoup réfléchir. Parfois je suis d’accord avec l’auteur, parfois non. Parfois je suis d’accord au début du raisonnement mais pas à la fin. Mais que je sois d’accord ou pas c’est écrit avec beaucoup de je sais pas… poésie ? (en même temps c’est un poète !) beauté ? (oui, indéniablement mais pas que…) lyrisme ? (C’est peut-être le terme le plus adapté..) Je sais pas comment dire, c’est une lecture qui me nourrit énormément, autant par la réflexion que par la beauté de l’écriture !

Et donc, dans ce livre, dans la lettre VII, il parle de sa conception de l’amour et du couple … Et je trouve ça magnifique… En voici un petit aperçu.

L’amour ce n’est pas dès l’abord se donner, s’unir à un autre. (Que serait l’union de deux êtres encore imprécis, inachevés, dépendants ?) L’amour c’est l’occasion unique de mûrir, de prendre forme pour devenir soi-même un monde pour l’amour de l’être aimé. C’est une haute exigence, une ambition qui fait de celui qui aime un élu qu’appelle le large (…) Et ces mots « jeune fille », « femme », ne signifient plus seulement le contraire du mâle, mais quelque chose de propre, valant en soi-même ; non point un simple complément, mais une forme complète de la vie : la femme dans sa véritable humanité. Un tel progrès transformera la vie amoureuse aujourd’hui si pleine d’erreurs (…) L’amour ne sera plus le commerce d’un homme avec une femme mais celui d’une humanité avec une autre. (…) Il sera cet amour que nous préparons, en luttant durement : deux solitudes se protégeant, se complétant, se limitant et s’inclinant l’une devant l’autre.

Je trouve que l’auteur (qui écrit en 1904 !) fait preuve d’une grande modernité. Il est déjà très avancé dans le féminisme et, même s’il ne conçoit pas encore (du moins il ne l’exprime pas), la possibilité d’un couple homosexuel, la porte est ouverte : dans la suite de son raisonnement c’est possible et absolument pas absurde !

Bref, j’approuve ce discours d’un bout à l’autre…
Quoi de plus beau à lire pour mon mariage ?!

Un petit tag « voyage »

Ça faisait longtemps que je ne vous avez pas parlé de voyage, dites-donc…
C’est parce que j’ai un voyage prévu pour dans à peine deux mois, du coup je suis un peu obnubilée…

Début février, Marie (À l’encre bleue lavande) répondait à un tag sur le thème du voyage de Muslim Traveler Family (que je ne connais pas mais remercie !) 
Il m’a bien plu et je savais que je pourrais avoir l’envie d’écrire un truc de ce  genre un jour (comme aujourd’hui par exemple.)
Alors je l’ai gardé sous le coude… et voilà !

11 choses sur moi en voyage :

  1. Je prépare toujours ma valise quelques jours à l’avance dans l’espoir que ça me stressera moins…
  2. … mais ça rate toujours parce que du coup je suis obsédée par tous les petits trucs à rajouter au dernier moment.
  3. Que ce soit en voiture, en train ou en avion j’ai très facilement les oreilles bouchées.
  4. Pendant le voyage j’ai 4 activités : regarder par la fenêtre, lire, dormir et manger.
  5. Goûter la nourriture locale est une étape essentielle du voyage, c’est la première chose dont je parle en rentrant !
  6. Pour moi l’avion est synonyme de voyage, même si c’est pour un déplacement à l’intérieur des frontières hexagonales…
  7. … ainsi j’ai voyagé pour la première fois à 5 ou 6 ans…
  8. Mon plus grand souvenir de ce premier voyage est le tapis roulant où on récupère les valises !
  9. En vrai, j’ai fait mon premier voyage à l’étranger à 16 ans, c’était un pèlerinage à  à Assise.
  10. J’ai fait plusieurs voyages avec mon aumônerie mais aucun voyage scolaire (un seul m’a été proposé durant toute ma scolarité 😦 )
  11. Pour l’instant je n’ai voyagé qu’en Europe, d’autres villes européennes m’attendent encore avant que je ne parte encore plus loin (quand je serais véritablement autonome financièrement et que ma mère aura un peu moins peur…)

Il y a ensuite des questions plus générales, destinées à mieux connaitre l’auteur du blog…

  1. Comment est né ton blog ? D’une envie d’écrire tout en ayant des retours…
  2. Farniente ou aventures ? Je suis plutôt du genre intellectuelle que sportive. J’ai donc d’abord  vécu des aventures à travers les livres… Mais je prend de plus en plus goût au voyage et chaque voyage est une véritable aventure !
  3. Quel est ton plus gros défaut ? Je n’ai pas confiance en moi.
  4. Euuuh, je n’en ai pas qu’un mais une multitude… Donc ça va être compliqué de répondre !
  5. Quelle est la plus grosse galère que tu as rencontrée en vacances ? Les vacances en solitaire c’est très récent, je n’ai pas encore galéré pendant celles-ci (heureusement !) Ce sera donc une galère familiale : quand nous avons enchainé les arrêts forcés sur le bord de la route à cause notamment (s’il n’y avait eu que ça !) de plusieurs crevaisons, que l’on s’est retrouvé à pic-niquer à la lumière de la station essence et que l’on a dû finir le trajet avec des valises entre les pieds et des sacs sur les genoux… On a bien cru que ça ne finirait jamais !
  6. Quel sera ton prochain voyage ? Dubliiiiiin !
  7. Quel est le pays que tu aimerais visiter mais que tu sais que tu ne pourras jamais y aller et pourquoi ? Il ne faut jamais dire jamais. Cependant pour aller me balader dans les montagnes tibétaines, il me faudrait vraiment un sacré coup de pouce !
  8. Ta ville préférée ? Je ne sais pas… Toutes celles que j’ai visité étaient magnifiques à leur manière. Et je n’en ai pas encore vues beaucoup !
  9. La première chose que tu mets dans ta valise ? Je manque totalement d’originalité mais je ne vais pas vous mentir : mes vêtements.
  10. Ma plus grosse angoisse : aucune idée, je n’y réfléchis pas ! Une grosse angoisse est de rater mon vol, mais est-ce vraiment la plus grande ? Je n’y réfléchis pas, cela vaut mieux !
  11. Tu préfères les voyages en solo ou à plusieurs ? Tous les voyages que j’ai fait étaient au moins en duo (même si la dernière fois j’ai retrouvé mon amie sur place) Pour l’instant je ne me sens pas encore capable de voyager vraiment seule, partir dans l’inconnu total me fait encore trop peur : trop d’organisation à prévoir et d’imprévus possibles…

Et vous les voyages, ça vous branche ?

Blogger recognition award

J’ai été nommée par Pomdepin pour un tag, Blogger recognition award, qui se déroule en 4 points :

Pour commencer, je remercie Pomedepin de m’avoir nommée. (Hop un point !)

Pour continuer, je raconte l’histoire de ce blog : J’ai créé ce blog un soir sur un accès de folie soudaine : je n’ai jamais été du genre expansif, encore moins avec les inconnus, je suis ce qu’on appelle une introvertie… Alors pourquoi diantre ouvrir un blog ?
Parce que j’ai toujours aimé écrire, parce que j’avais déjà remarqué le pouvoir thérapeutique de l’écriture par les courriers que j’écrivais avec des amis mais que je n’avais jamais réussi à tenir un journal intime sur la durée faute de retour et aussi parce que j’étais (et je suis) toujours agacée par une impression d’écrire que des niaiseries…

J’avais donc l’idée de créer un blog, qui soit une sorte de journal de bord-journal intime qui parle ! Mais je n’avais aucune idée de ce dont j’allais bien pouvoir parler …

Puis finalement l’inspiration est venue seule : j’ai philosophé, raconté ma vie, noté mes petits bonheurs, parlé de mon handicap, présenté des œuvres d’arts, critiqué des films et expositions et dit des bêtises… (d’ailleurs, n’hésitez pas à me dire si un sujet évoqué jadis vous intéresserait, je ne l’écrirais pas forcément pour autant, mais une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal…) Et je suis devenue accro…

Voilà pour le deuxième point, passons maintenant au troisième : mon conseil aux débutants. Écrivez pour votre plaisir, pas pour les autres ou pour faire le buzz, les « j’aime » viendront de toute façon.
(ça pourrait paraitre paradoxal avec ce que je viens d’exposer plus haut, mais ne vous y trompez pas : j’ai toujours écrit pour mon épanouissement personnel, c’est les autres ((vous en fait)) qui ensuite sont venus à moi et ont apprécié.) Et si un peu de reconnaissance fait toujours plaisir (elle m’empêche de penser que j’écris quelque chose de vain, d’inutile), je n’écris pas dans ce but.

Enfin, nous voilà au quatrième et dernier point, la nomination de 6 candidats pour prendre le relais (rien n’est obligatoire bien sûr mais jouer c’est chouette !)

  1. Le souffleur de mots,
  2. Buline,
  3. Lottichan,
  4. Renée-Lise,
  5. Quatre fois par jours.

J’ai bien envie de connaitre l’histoire de votre blog !

La sixième place est pour celui qui veut se lancer sans que je l’ai nommé (parce qu’en parcourant ma longue liste d’abonnements, j’ai pas eu d’illumination.)