Tag lecture de A à Z

J’avais lu ce tag il y a trèèèès longtemps chez Blanche du Bélier. J’avais beaucoup aimé le principe donc j’ai décidé de le reprendre ! (Mes réponses vont être très différentes). Alors, c’est parti !

A pour Auteur : Auteur dont tu as lu le plus de livres 

Certainement Lemony Snicket, étant donné que sa série, Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire est composée de treize effroyables et magnifiques tomes et que je les ai bien évidemment tous lus. (J’en ai déjà un peu parlé ici)

B pour Best : la meilleure « suite » de série

3072509507_1_3_qrxt4sblLa même ! C’est du génie pur et pour tous les âges (enfin pas trop jeune quand même, il faut pouvoir/savoir rire de l’humour noir.) Il a un grand sens du détail qui nous a régalé ma soeur et moi (dans les derniers tomes on retrouve des références parfois très surprenantes et subtiles aux premières histoires) et c’est un régal pour les amoureux du français.

C pour Current, lecture en cours 

Je commence à lire L’éloge de la faiblesse d’Alexandre Jollien.

D pour Drink, la boisson qui accompagne tes lectures

Je ne bois pas quand je lis. (Maladroite comme je suis, ça finirait mal. Surtout que je lis principalement allongée dans mon lit ou dans le bus maintenant. Et puis même, les rares fois où j’ai essayé, j’oublie ma tasse de thé, il refroidit, c’est dégueulasse…)

E pour e-book : e-books ou romans papier ? 

Papier ! J’ai besoin de la matérialité du livre, toucher les pages, les entendre bruisser, sentir l’odeur de vieux ou de jeune livre…

F pour Fictif : Un personnage fictif avec lequel tu serais sortie au lycée 

J’trouve paaaas ! Pourtant il y en a eu, c’est sûr !

G pour « Glad » – Un roman auquel tu es contente d’avoir donné une chance.

J’ai été très réticente à lire du théâtre, pendant longtemps (au collège surtout : Molière, Molière et Anouilh et encore Molière) je détestais ça. (Pourtant il y a des Molière pas mal, mais je préfère les voir que les lire.) Et un jour, j’ai dû lire Cyrano de Bergerac d’Edmond Ronstand. Grande révélation, je pouvais aimer ça… Alors l’été suivant mon père m’a mis Phèdre de Racine dans les mains. Je l’ai ouvert à reculons (pour dire « j’ai essayé ») et finalement j’ai adoré !!! Maintenant j’ai envie de lire Bérénice, le Cid… (Peut-être que je suis plus faite pour lire des tragédies ?!)

9782258104501H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché. 

Il y en a tellement plein. Disons À la Grâce des Hommes d’Hannah Kent.

I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lectrice. 

Phèdre ? Le Comte de Monte Cristo ? Bon, ok, trouvons autre chose… Ah je sais, Sans Famille d’Hector Malot. Enfin c’est pas tellement dans ma vie de lectrice, surtout dans ma vie « d’enfant » : notre institutrice nous avait montré le film en primaire (CE1 ou CE2…) et j’avais été complètement traumatisée, par plusieurs scènes. Si bien que j’ai attendu la 4° pour lire le livre. (Légèrement décalé par rapport aux autres lectures de « classiques » que je pouvais avoir à côté.) Ça a mis du baume sur mon traumatisme (parce que j’ai pu « m’approprier » l’histoire et que c’était moins visuel donc moins choquant.)

51azmclffzl-_sx195_J pour « Juste » – Le roman que tu viens juste de finir.

Les pleurs du vent de Shun Medoruma. Ce n’est pas un coup de coeur mais j’ai bien aimé et c’est tout à fait ce qu’il me fallait : court et facile à lire.

K pour « Kind » – Le genre de romans que tu ne liras jamais.

Les livres d’horreur avec morts vivants, fantômes et tout ça, ça ne m’attire pas du tout.

L pour « Long » – Le roman le plus long que tu aies jamais lu. 

Il semblerait que ce soit Le Vicomte de Bragelone. (Ouf, on j’ai évité de justesse le point Edmond Dantès…)

M pour « Major » – Le roman qui t’a causé le plus gros « book hangover » (« trop plein » livresque – tu ne pouvais plus rien lire après ça).

Je crois que j’ai eu un grand temps d’arrêt après Une journée d’Ivan Denissovitch  dAlexandre Soljenitsyne, ça m’avait bien pompée.

N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèques (meubles) que tu possèdes. 

J’en ai qu’une, alors que je rêverais d’en recouvrir mes murs. (Mais bon, j’emprunte énormément aux bibliothèques municipales c’est mieux pour l’Amazonie et mon budget.)

O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois. 

L’ennui quand on fait plein de tags de lectures (ou quand on commence à devenir un ancien de la blogosphère) c’est que ça devient difficile de ne pas se répéter…
Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne, c’était un des livres préférés de mon enfance.

P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire. 

RP-P-1964-3752
Nicolas Dupin, Lit-clos.

 

Mon lit, depuis la nuit des temps. Mais c’est uniquement parce que je n’ai pas une alcôve-banquette devant une fenêtre avec des coussins et des rideaux. Le rêve ultime. (Exactement comme sur l’image mais avec une fenêtre dans le fond…)
Petite parenthèse en passant : j’ai appris il y a peu que le Rijksmuseum d’Amsterdam avait mis libres de droit toutes ses images en haute résolution (c’est-à-dire que vous pouvez télécharger une image de bonne qualité et en faire ce que vous voulez en étant dans la totale légalité.) Du coup maintenant j’en mets partout ! Et on trouve de tout, la preuve j’ai trouvé ça  en cherchant simplement « alcôve ». Ma nouvelle bannière hivernale je l’ai trouvée là-bas aussi. Voilà, fin de la parenthèse.

 

Q pour « Quote » – Une citation, d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou qui te fait ressentir plein d’émotions. 

ça c’est trop dur comme question, je trouve pas. (En général c’est le livre en entier qui me fait ressentir plein d’émotions, pas une phrase…)

R pour « Regret » – Un regret de Lecteur.

Pierre Bottero est mort trop jeune. Et avant d’avoir fini Les Âmes Croisées

S pour « Série » – Une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les livres sont sortis). 

Les chevaliers d’Emeraude. 1) C’est plat et répétitif. 2) J’arrivais à la fin de ma période boulimique des livres d’héroic fantasy. 3) La série est beaucoup trop longue.

0291057_11535-1_003T pour « Trois » – Trois de tes livres préférés de tous les temps.

  • Le Comte de Monte-Cristo. (Hum)
  • De la part de la Princesse morte.
  • Trop dur d’en choisir un 3°, je peux pas.

 

U pour « Unapologetic » – Quelque chose/Quelqu’un pour lequel tu n’éprouves absolument aucun remords d’être fan(girl). 

Pierre Bottero. C’est tellement un génie. Désolée de me répéter…

V pour « Very » – Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celle des autres. 

Aucun, pour ça il faudrait déjà être au courant de ce qui va sortir… (et je ne lis plus trop de livres en série.)

W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque. 

Rester éveillée très très tard pour finir un livre ?

X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 10ème livre. 

J’avoue, j’ai triché, c’est pas en haut à gauche (livres de cours) mais en bas à gauche et en plus y’en a plein qui dépassent … Bref Les Fleurs du mal de Baudelaire.

Y pour « Your » – Ton dernier livre acheté. 

Hanayoi de Yuka Murayama. Je l’ai acheté d’occasion, attirée par l’aspect « kimonos » et découverte de la culture japonaise. En relisant le résumé à l’instant je m’aperçois que j’avais complètement les cinq dernières lignes qui laissent entrevoir une histoire érotique. Bon. (C’est le genre de livre que j’aurais pu mettre dans la rubrique K. Mais là j’ai envie de lui donner sa chance quand même, il a piqué ma curiosité…)

Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenue éveillée bien trop tard la nuit). 

J’ai déjà vu cette question ailleurs et c’est toujours la même réponse : le Saut de l’Ange. Très mauvais, je ne conseille pas. (Oui, en plus il m’a volé mon sommeil pour des cacahuètes.)

****

Comme d’habitude, j’ai failli oublier mais bien sûr, vous pouvez reprendre ce tag si vous en avez envie ! (comme pour tous les tags que je fais…)

Publicités

Tag de Noël

Je continue donc mon rythme de publication effrené.  (Au pire, vous lirez quand vous aurez le temps ou vous découvrirez au hasard dans longtemps… Comme d’habitude finalement…) (Voilà il m’a fallu un sondage -avec 1 résultat- pour réaliser ça… Ahah)

Récemment, Pomdepin a fait un tag de Noël qui m’a bien plu, alors je le reprend. En plus ça y est c’est dans moins d’un mois, il faut bien se mettre dans le bain ! D’ailleurs les décorations commencent à apparaitre et illuminer la ville… (et une fois n’est pas coutume j’ai déjà commencé à acheter les cadeaux !)

Bref, c’est parti !

 

SK-C-252

Traineau naviguant sur la glace, Andries Vermeulen, huile sur toile, 1790-1814, conservée au Rijksmusueum d’Amsterdam (image libre de droit) (Le titre est une traduction aproximative du néérlandais aidée par Reverso…) NB : Toutes les images de ce musée sont libres de droits et peuvent être retouchées et réutilisées à l’infini.

1- Votre tradition de Noël préférée ? Les grandes tablées familiales.

2- Vrai ou faux sapin ? Vrai, pour l’odeur du sapin et pour le plaisir d’en avoir un différent chaque année.

3- Votre film de Noël préféré ? L’étrange Noël de Mr Jack de Tim Burton (The Nigthmare before Christmas que je préfère d’ailleurs de loin dans sa version originale) (ou Le Père Noël est une ordure… Mais c’est moins original…)

4- Votre chanson de Noël préfèrée ? J’en ai pas. Certes, ça casse un peu l’ambiance, bon… La BO de Mr Jack ! (un extrait ici)

5- Votre gourmandise de Noël préfèrée ? J’ai eu du mal à me détacher de l’idée des marrons glacés, (je suis ardéchoise de coeur, ne l’oublions pas, et c’est teeellement bon) j’ai bien cru que je ne trouverais pas et que je serais obligée de copier Pomdepin …. Mais, finalement, les truffes au chocolat, ça se défend très bien !

6- Le meilleur cadeau que vous ayez jamais reçu ? Trop difficile de choisir, je ne sais paaaas. Peut-être bien le déguisement de fée, avec une robe de fée, un chapeau pointu de fée et une baguette magique de fée, tout ça fait-main, évidemment.

7- Et le pire ? Un monopoly… On a osé m’offrir un monopoly alors que je déteste ça ! (Pourtant j’ai essayé mais je suis assez hérmétique à l’objectif, l’intérêt, l’esprit du jeu…)

8- Le meilleur cadeau que vous ayez fait ? Un livre avec une super belle dédicace d’Enki Bilal (j’étais tellement contente d’être à Paris ce jour-là !)

9Et le pire, celui où vous avez fait un flop complet ? La boite à énigmes médiévales, je crois bien qu’elle n’a jamais été ouverte. Bon, ce qui est rassurant c’est que j’avais bien l’impression de manquer d’inspiration sur ce coup-là.

10- L’endroit rêvé pour passer Noël ? En famille. (Quoi c’est pas un endroit ?)

11- Un souvenir d’enfance de Noël ? Celui qui me vient immédiatement c’est le Noël de mes 10 ans. On n’a pas pu aller en famille cette année-là, pour se consoler on a fait les choses bien : un repas aux chandelles, des ravioles et une charlotte aux fruits rouges. C’était très bien !!! 🙂

12- Les cadeaux, le 24 ou le 25 ? Les 2. L’un avec la famille maternelle, l’autre avec la famille paternelle et en bonus un autre jour encore indéterminé pour la fête en petit comité.

13- Un mot (et un seul) pour décrire Noël ? Fête.

14- Un voeu pour ce Noël ? Que ma grand-mère ne soit pas trop paniquée par le monde (et le bruit et le temps qui passe…) et puisse profiter du moment.

 

Tag de la route

Pomdepin m’a donnée envie avec ce tag... de lecture.

-Parking : Combien de livres as-tu dans ta PAL (Pile à lire) ?

Je n’ai pas à proprement parler de PAL, plutôt une liste, qui s’agrandit sans cesse (beaucoup plus vite qu’elle ne diminue, c’est ça le drame…)

-Limitation de vitesse : quelle limitation donnes-tu à ta PAL ?

Je ne donne aucune limite à ma liste. En revanche, depuis mon bac, je sais que si je prends plus de trois livres en allant à la bibliothèque ils ne seront pas lus dans le délai du prêt (et même trois livres ça devient rare, hélas.)

-Route prioritaire : Quel livre est ta prochaine priorité ?

Il faut que je le lise avant ma rentrée !

-Réservé au camions : Quel pavé liras-tu prochainement ?

Alors prochainement ça m’étonnerait. (Je ne vais pas lire un pavé pendant l’année !) Mais un jour, très certainement, je lirais Sourde, muette et aveugle : l’histoire de ma vie d’Helen Keller.
Bon, recherche faite, il ne fait que 275 pages, ce n’est donc pas vraiment un pavé, mais dans mon imaginaire c’en est un. Et si vous voulez savoir pourquoi il va falloir vous accrocher parce que je vais partir en digression lointaine…
Enfant j’ai été abonné à Images Doc. Dans un numéro de ce magazine un jour ils ont parlé de l’histoire de la langue des signes mais aussi d’Helen Keller, d’Emmanuelle Laborit… ça m’avait marqué. J’ai alors lu L’histoire d’Helen Keller par Lorenaa A. Hickok qui m’a énormément plu. Dans ce livre j’ai découvert qu’elle avait écrit sa propre histoire. Dès lors, plusieurs fois, pendant mon adolescence, je l’ai cherché à la bibliothèque municipale sans le trouver. Mais l’idée est toujours là. Cet été j’ai enfin lu Le cri de la mouette d’Emmanuelle Laborit (qui me tend les bras depuis la même époque), j’ai trouvé ça très intéressant. Donc je vais redoubler d’efforts pour le trouver
Tout ça ne vous explique pas pourquoi je l’ai rangé dans la catégorie « pavé ». il y a en fait trois raisons, aucune n’est vraiment logique
– dans L’histoire d’Helen Keller il est dit que les livres en braille sont très épais, mon esprit d’enfant a donc imaginé que le livre d’Helen Keller, bien qu’écrit en anglais traditionnel, serait tout aussi épais.
– mon esprit d’enfant pensait aussi que cette dame très intelligente et sage qui avait vécu tant « d’aventures » aurait beaucoup a raconter, donc forcément ça fait un pavé.
– cette idée de pavé a ensuite été savament entretenue par les bibliothèques puisque les rares fois où je le trouvais dans le catalogue il était placé en réserve. Ce qui à l’époque correspondait pour moi à « attention grosse oeuvre fragile ».
Voilà, voilà. Et donc il ne fait que 275 pages. Grosse découverte du soir. Tout de suite, ça me semble plus accessible.

-Réservé au bus : Un livre que tu réserves à une période spéciale ?

Euh… non.

-Stop : Un livre que tu as abandonné ?

J’ai beaucoup de mal à abandonner un livre, je me force toujours … jusqu’au blocage. Malgré tous mes efforts, je n’ai jamais réussi à terminer le Journal d’Anne Franck.

-Issue de secours : un livre que tu as arrêté mais que tu vas reprendre pendant une autre période ?
Le premier Homme d’Albert Camus. Je n’ai pas choisi d’arrêter j’y ai été contrainte (par les études, évidemment) mais j’ai adoré ce que j’en ai lu. C’est certain que le lirais quand j’aurais plus de temps.

-Sens interdit : quel genre de livre ne t’attire pas particulièrement ?

Les livres d’auteurs à succès comme Marc Lévy ou Guillaume Musso.

-A quel genre de livres donneras-tu ta chance cette année ?

Aucune idée.

-Feu tricolore : Un livre qui t’a fait passer par plusieurs émotions ?

Mais enfin, il y en a une tonne !

-Rond point : Un livre qui t’a fait tourner en rond ?

-Route à double-sens: Un livre que tu as aimé et détesté à la fois ?

Alors non, ça c’est pas possible. Si je déteste, c’est que je n’aime pas. (Ahem)

-Hôtel : Quel livre t’a volé ton sommeil ?

Il y a plein de livres que j’ai lu sous la couette jusqu’à pas d’heure.  Le dernier en date : Le saut de l’ange de Lisa Gardner. Ce qui est fou c’est que ce n’est pas le suspense de l’histoire qui m’a fait veiller juste que je voulais l’avoir fini avant de partir de chez mes amis à qui il appartenait. Mais en fait ce n’est pas un livre que je recommenderais. Le style n’est pas absolument remarquable, le suspense pas insoutenable et il y a plein d’incohérences qui enlèvent de la crédibilité à l’histoire et de passages qui ne servent finalement à rien.

-Monument historique : Le livre qui est pour toi un monument (une pépite de ta bibliothèque) ?

La Promesse de l’aube de Romain Gary. Un de mes livres préférés. Un des livres qui m’a le plus ému. (Peut-être bien qu’il m’a fait pleurer, d’ailleurs…)

-Autoroute : Qui tagues-tu ?

Dragon’s Loyalty Award

C’est très inattendu et surprenant et pourtant… Bulline m’a taguée pour le Dragon Loyalty Award. Merci Buline !

dragons-loyalty-award

Mais qu’est-ce donc que cela ? C’est une récompense pour les lecteurs les plus réguliers (loyaux donc) et en particulier les plus présents dans les commentaires…

Comment ça marche ? Au premier abord c’est plutôt simple, il faut : 

  • Poster l’Award sur son blog. (c’est simple et c’est fait 😉 )
  • Annoncer que l’on a gagné et mettre un lien vers la personne qui vous a nominé. (tout aussi simple et également fait !)
  • Présenter 6 blogs qui méritent l’Award et mettre un lien vers leur blog et leur faire savoir qu’ils ont reçu un Award. (ça c’est déjà plus compliqué, j’ai toujours du mal avec les nominations. Je n’ai pas envie de forcer la main. Pas sûre de trouver 6 nominations pertinentes…)
  • Écrire 7 choses intéressantes sur soi. (ça aussi c’est compliqué… « intéressantes » ça se définit comment ? Pas sûre d’avoir 7 trucs intéressants à vous apprendre !)

Donc, mes nominations :

  • AnnickAnnouck, ça me semble difficile de ne pas te nommer, tu es devenue une lectrice assidue et qui regrettait autrefois de ne pas oser commenter, tu t’es largement lancée et rattrapée depuis 😉 ! Nous avons plusieurs points communs et réflexions communes, donc forcément ses écrits (sur les états d’âme, la connaissance de soi, la confiance en soi, l’estime de soi…) m’inspirent beaucoup !
  • Le Souffleur de Mot, sans hésitation non plus, tu es également parmi ceux qui commentent le plus… Pour ceux qui ne connaissent pas encore aller voir ses magnifiques photos ! (d’ailleurs il fait aussi des vidéos parlant de la surdité maintenant, à découvrir aussi…)
  • Bibouman, tu n’hésites pas à commenter assez régulièrement aussi, c’est chouette ! 🙂 La réciproque est beaucoup moins vraie en revanche, autant en lecture qu’en commentaires, mais dernièrement son rituel de l’Avent a retenu mon attention ! (je viens de remarquer du coup qu’elle avait aussi été taguée par Buline… Bon, tant pis, je laisse quand même… Pas pour que tu recommences mais comme tu le dit si bien toi-même pour marquer que tes commentaires sont importants pour moi !)
  • Voilà trois personnes et je sèche… Pourtant j’ai des lecteurs très bien et très recommandables et j’ai des commentaires aussi, mais souvent c’est occasionnel, voire c’est quelqu’un de passage… Et puis j’ai plusieurs anciens lecteurs-commentateurs moins présents sur la blogosphère actuellement, donc il me semble que ça n’a pas grand sens de le nommer pour un tag… Et puis il y a plusieurs de mes lecteurs-commentateurs qui ne sont pas des pratiquants de tag, donc ça n’a pas grand sens non plus… Bref : trois personnes c’est bien, non ?
  • (Puis aussi il faut le dire, c’est injuste, Buline, fait partie de mes plus fidèles lecteurs-commentateurs… (Merci Buline !) Mais elle m’a nommée, si je la re-nomme on ne s’en sort plus ! :D)
  • J’en profite du coup : merci à tous ceux qui laissent des commentaires que ce soit fréquent ou occasionnel, j’apprécie vraiment beaucoup d’avoir tous vos retours !

Nous arrivons donc aux choses intéressantes sur moi. 7 choses intéressantes ! (C’est beaucoup !)

  1. Je ne sais pas, n’aime pas, parler de moi. Quand un ami me demande « Alors quoi de neuf ? » ou « Qu’est-ce tu as à me raconter ? » Je suis toujours bien embêtée… « Pas grand chose de bien intéressant en fait… » (Je suis exactement dans le même état d’esprit actuellement, voyez-vous ?)
  2. Je préfère très largement écouter. J’ai une grande grande grande capacité d’écoute. Même pour des trucs qui ne vous semblent pas intéressants. Même quand vous avez l’impression de saouler. En fait, absolument pas, j’adore écouter les gens raconter leur vie, leurs états d’âmes, leurs râleries du quotidien…
  3. Grâce à cette énorme capacité d’écoute j’étonne régulièrement mes amis proches en « devinant » leur pensée ou ce qu’ils sont sur le point de dire.  (la plupart du temps, pas toujours, heureusement que des fois je me trompe !!!) Parce qu’à force d’écouter et d’observer autant j’arrive à comprendre la manière dont ils réfléchissent.
  4. Je suis téléphono-phobique. C’est à dire que je repousse le plus possible les appels téléphoniques parce que cela me stresse énormément. (Mes parents sont LA SEULE exception). Je préfère communiquer de vive voix ou par écrit. Quand j’étais petite je détestais tout autant répondre, même à des proches, maintenant il y a du mieux : je rechigne à répondre quand d’autres peuvent le faire, sinon je réponds bien évidemment. (je pense pas que le mot existe mais la peur existe bel et bien, elle.)
  5. Je suis très émotivement sensible  : j’ai beaucoup de mal à réprimer des rires ou des pleurs. Je peux facilement me mettre à rire uniquement parce que mon camarade rit depuis quelques secondes et que je suis de bonne humeur, même si je ne sais absolument pas pourquoi. La plupart du temps je le vis très bien mais parfois c’est gênant…  (surtout qu’une fois que je suis lancée il est difficile de m’arrêter !)
  6. Mon plus grand péché-mignon c’est le chocolat noir. Donnez-moi du chocolat noir sous n’importe quelle forme, je suis heureuse !
  7. Jusque là c’est venu assez spontanément (même si je suis dubitative sur l’intérêt.) mais pour la septième j’ai séché longtemps. Finalement voilà : à cause de mon handicap je n’ai pas le droit au ski alpin et je suis une catastrophe en ski de fond (tenir debout ok mais tenir debout et glisser c’est trop me demander, sinon je peux glisser sur les fesses, c’est pas mal, mais alors sans les skis c’est un peu plus confortable quand même…) Bref ce n’est pas ça l’info intéressante. Ce que je voulais dire : j’ai eu la chance d’expérimenter le ski-fauteuil /fauteuil-ski (en duo / en tandem, c’est-à-dire que c’est un moniteur debout derrière moi qui conduit) et c’est vraiment génial, j’adore !! (j’espère en refaire un jour…)

    Ce n'est qu'un exemple, il existe des tas de modèles différents....

    Ce n’est qu’un exemple, il existe des tas de modèles différents….

Un jour-un livre # Flashback

Pendant mon défi, javais manqué d’inspiration pour le livre à lire le jour de mon mariage. Là ça y est, je l’ai trouvé : Un extrait de Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke.

001954587-hq-168-80Ce livre est magnifique et me fait beaucoup réfléchir. Parfois je suis d’accord avec l’auteur, parfois non. Parfois je suis d’accord au début du raisonnement mais pas à la fin. Mais que je sois d’accord ou pas c’est écrit avec beaucoup de je sais pas… poésie ? (en même temps c’est un poète !) beauté ? (oui, indéniablement mais pas que…) lyrisme ? (C’est peut-être le terme le plus adapté..) Je sais pas comment dire, c’est une lecture qui me nourrit énormément, autant par la réflexion que par la beauté de l’écriture !

Et donc, dans ce livre, dans la lettre VII, il parle de sa conception de l’amour et du couple … Et je trouve ça magnifique… En voici un petit aperçu.

L’amour ce n’est pas dès l’abord se donner, s’unir à un autre. (Que serait l’union de deux êtres encore imprécis, inachevés, dépendants ?) L’amour c’est l’occasion unique de mûrir, de prendre forme pour devenir soi-même un monde pour l’amour de l’être aimé. C’est une haute exigence, une ambition qui fait de celui qui aime un élu qu’appelle le large (…) Et ces mots « jeune fille », « femme », ne signifient plus seulement le contraire du mâle, mais quelque chose de propre, valant en soi-même ; non point un simple complément, mais une forme complète de la vie : la femme dans sa véritable humanité. Un tel progrès transformera la vie amoureuse aujourd’hui si pleine d’erreurs (…) L’amour ne sera plus le commerce d’un homme avec une femme mais celui d’une humanité avec une autre. (…) Il sera cet amour que nous préparons, en luttant durement : deux solitudes se protégeant, se complétant, se limitant et s’inclinant l’une devant l’autre.

Je trouve que l’auteur (qui écrit en 1904 !) fait preuve d’une grande modernité. Il est déjà très avancé dans le féminisme et, même s’il ne conçoit pas encore (du moins il ne l’exprime pas), la possibilité d’un couple homosexuel, la porte est ouverte : dans la suite de son raisonnement c’est possible et absolument pas absurde !

Bref, j’approuve ce discours d’un bout à l’autre…
Quoi de plus beau à lire pour mon mariage ?!