Petits bonheurs, souvenirs d’hiver

Les fiches, c’est bien.

Au milieu de mes fiches de révision de décembre je viens de retrouver une fiche sur laquelle j’avais écrit mes petits bonheurs du mois, voilà donc (mieux vaut tard que jamais parce que ça fait un bien fou), les petits bonheurs de décembre :

l’exposition Chtchoutkine à la fondation Louis Vuitton, magnifique, une crêpe achetée sur un coup de tête place du Troca, un autre coup de tête pour aller au cinéma, la recherche des cadeaux à offrir, un bébé dans le bus, tout petit caché entre le porte bébé et sa maman, les « vacances » enfin, le congélo rempli en prévision de janvier, une grande satisfaction, tout faire à temps avant de partir (livres à lire ou emprunter, ménage, congélo, etc…), autre grande satisfaction, la guirlande de Noël accrochée au dessus de la fenêtre, le beau temps, le parmesan un peu partout, un repas de Noël en toute simplicité (avec une bûche de Noël à la mousse au chocolat tout de même), sans trop de monde et donc sans trop de bruit, un bon pictionary, le jeu des personnages dans la voiture (une personne choisit un personnage -historique ou de fiction- que les autres doivent deviner en posant des questions fermées -auxquelles on ne peut répondre que par oui ou non. Le meilleur passe-temps en voiture), le jeu des 1000 à 12h45 sur France Inter, le concert d’un orchestre à plectres, un bon repas avec des gens que j’aime et qui me le rendent bien, les photos du Xmas addict de Pomdepin, la série de vidéos du mois de décembre de Margot, les cadeaux de Noël (de belles surprises), un bon repas de Noël (dinde et purée de butternut) et un bon repas de Nouvel An (soupe d’orties – quelle découverte !- et noix de Saint-Jacques à l’orange), la table bien dressée avec de la belle vaisselle, des cadeaux bien empaquetés -je suis assez fière- et bien trouvés -assez fière aussi-, visionnage des photos du mariage, d’autres bonnes surprises pour les papilles : pâtes fraiches, chapon en croûte de sel.

J’ai voulu vérifier que je ne les avais pas déjà écrits tous ces moments, alors j’ai remonté mon blog : ça se confirme, les petits bonheurs de décembre n’ont jamais été publiés, ceux de janvier non plus d’ailleurs. En revanche ces derniers ont fait l’objet d’un brouillon, voici donc pour continuer sur ma lancée, les petits bonheurs de janvier :

le soleil du sud, ma sœur au bout du fil, j’ai survécu aux partiels (le soulagement du vendredi soir !), achat (et régal) de mousse au chocolat, la piscine, un bon film d’action au cinéma en famille (pas un seul absent !), une soirée repas entre amies, beaucoup de bonnes choses, de complicité, de rires et de souvenirs, de joie (les souvenirs passés se mêlent aux souvenirs qui se créent ), rangement et ménage de l’appart’ de fond en comble, la lumière du soleil au réveil, le visionnage des photos qui montrent autant les émotions que les faits, quand les mots manquent pour décrire, c’est parfait, recevoir des compliments, une amie au téléphone, une correspondance écrite qui commence avec une amie outre-manche, un concert de prévu, de nouveaux cours d’un genre nouveau (plus concrets) et intéressants, une visite dans les réserves d’un musée pour voir les objets en direct c’est toujours aussi excitant !, ma maman qui vient, les colis (de soldes) qui arrivent (cette année j’ai fait les soldes : pas le monde, pas la fatigue, je renvoie si ça ne me va pas), la progression à pas de fourmi  (c’est toujours mieux que  la stagnation), plein plein d’articles en préparés et publiés, les flocons de neige (j’ose pas dire de la neige car ça n’a pas tenu mais en l’air il y avait bien tous les flocons tous fous), le musée des Arts et Métiers qui est vraiment un de mes préférés, la cuisson à la vapeur ça change le goût des aliments, c’est tellement bon (!) ,écrire une lettre, les enquêtes du commissaire Maigret (par Bruno Cremer), c’est un inconditionnel, la Shakespeare and Company, petit lieu de paradis in Paris, des crêpes et du cidre, une tarte aux pommes home made de A à Z, c’est delicious…, la radio le matin pendant le petit-déj, c’est vraiment vraiment bien pour démarrer en douceur, les jours qui rallongent, Charade de Hitchcoock, où comment mêler suspens et comique à la perfection (et quelques touches d’histoire pour qui veut voir le Paris d’époque -mention spéciale pour le métro !), une soirée à l’opéra Garnier, un des lieux les plus majestueux de Paris dont je ne me lasse pas (comme la Bibliothèque Sainte-Geneviève).

 

 

Questionnaire de Flow : 73 à 82

73) Quand vous êtes-vous senti nerveux pour la dernière fois ?
En ce moment c’est assez diffus, tout le temps. Bon, le dernier pic c’était début mai pour le rendu du mémoire. Autre (plus petit) pic avant ma première visite chez un ostéopathe (j’ai un article en préparation) (j’ai plein d’articles en préparation… Je me retiens pour écrire trop pourtant…)

74) Qu’est-ce qui fait que vous vous sentez chez vous dans votre maison ?
Bonne question. Ma déco je crois, c’est-à-dire les photos et cartes postales au mur, en fait. Sans elles, mon chez-moi me semblerait un peu trop blanc, sans couleurs… un peu vide et sans âme…

75) Comment vous tenez-vous informé ?
Par la radio et parfois Fb ou ma boîte mail me font remarquer que j’ai manqué une info capitale, je vais alors chercher sur des sites plus sûrs pour savoir ce qu’il en est vraiment.

76) Quel est votre passe-temps préféré ?
écouter de la musique et lire et écrire sur ce blog (oui ça fait 3, je sais)

77) Que trouvez-vous amusant ?
Je suis très bon public donc beaucoup de choses… (c’est bizarre comme question !)

78) Faites-vous régulièrement de l’exercice ?
Ahah, je crois pas, non. La piscine est en déshérence depuis un certain temps, MAIS il m’arrive de marcher l’équivalent d’un arrêt de bus le long de la Seine quand il fait beau.

79) Pensez-vous que l’on se souvient facilement de vous ?
Sans aucune vantardise je crois que oui. Les profs parce que j’étais bonne élève, les élèves parce que j’étais différente, parfois il semblerait que les gens retiennent ma bonne humeur aussi.

80) Quelles sont les deux choses indispensables pour vous ?
Hum manger et dormir. Ou alors si on parle de matériel : mes orthèses et un bloc-note avec stylo.

81) Quand avez-vous fait abstraction de vos peurs pour la dernière fois ?
J’ai du mal à considérer que je fais abstraction de mes peurs comme si je les effaçais, ce n’est pas le cas, je les surpasse plutôt. Bon, donc la dernière fois : la première semaine de mai j’ai envoyé un mail à mes directrices de mémoire pour leur expliquer pourquoi mon mémoire était une catastrophe. J’avais mis un point d’honneur à ne pas montrer /parler de mon handicap pendant toute l’année car j’avais peur d’être jugée différemment. Finalement j’en parle en fin d’année parce que c’est la cata, c’est pas très intelligent… (pas d’en avoir parlé en fin d’année, mais au contraire de ne pas en avoir parlé avant.) (cette phrase est beaucoup trop emberlificotée…)  Ah non, tiens, la vraie dernière fois ça doit être la semaine dernière quand j’ai fait lire une lettre de motivation à mon père ! (ceci est un rajout de dernière minute…)

82) Qu’est-ce qui vous rendait heureux quand vous étiez plus jeune ?
C’est vaste… Je vais donc limiter le « plus jeune » à l’école primaire : les croissants du dimanche matin, le vélo dans la rue derrière, le cours d’arts plastique du vendredi soir chez la voisine, les jeux dans le parc avec les copines, l’histoire du soir, aller à la bibliothèque le mercredi après-midi, le bain moussant, les gaufres pour chaque anniversaire, être invité à un anniversaire, les week-end scout, Rougemuraille à la TV…….

Petits bonheurs de Pâques

Cette année a été pour moi assez difficile niveau charge de travail, de stress et de fatigue. Les deux semaines des vacances de Pâques je suis donc repartie dans ma famille dans le Sud pour recharger les batteries, retrouver le moral et la motivation, ce qui a été très bénéfique (et nécessaire quand je vois ce qui est venu après, c’est-à-dire ces deux dernières semaines.)

Pendant ces 10 jours dans le Sud il y a eu une véritable moisson de petits bonheurs :

 La famille, le soleil, la chaleur, la mer.

Plein de bons petits plats à base de poireaux, de pois cassés, d’asperges (cette recette -avec un petit moins de riz ce serait parfait !), un gâteau à l’orange, deux glaces (lait-sucre et marron), des côtes de bœuf, une fondue bourguignonne.

Une super pièce de théâtre, très bien jouée, bien mise en scène et en lumière…

Un pic-nic sur une petite plage cachée.

Une baignade rafraichissante (oui c’est déjà possible à la mi-avril quand on est un peu fou comme moi.)

La veillée pascale, c’est un moment dont je ne pourrais pas me passer, il y a vraiment quelque chose de mystique, magique, que je ne saurais décrire ou expliquer. C’est l’événement mystique par excellence, ça me dépasse et m’émeut toujours autant. Pas que à cause du feu au début.

Un petit coucou de ma sœur ainée qui a aussi quitté le nid.

Un très beau poncho en cadeau.

Une revoyure des photos du mariage (ça fait vraiment du bien parce que c’était vraiment une belle journée.)

Un bon livre.

Un petit retour sur les Sims (les Sims c’est un petit peu le pouvoir de faire construire la maison de mes rêves … J’adore !

Des fêtes d’anniversaires.

Un numéro d’acrobatie et de contorsionniste très impressionnant au cirque.

 

Depuis que je suis revenue à Paris, je l’ai dit, c’est plus dur mais raison de plus pour se rappeler des points positifs :

J’ai eu une semaine de cours en contact direct avec le milieu professionnel, quasiment en immersion, qui a été très agréable, nous étions de personnes très bienveillantes et accessibles et cette semaine m’a ouvert de nouvelles pistes de réflexions pour mon avenir. Le cadre était très agréable également.

Je me suis rapprochée encore un peu plus d’une camarade côtoyée tout au long de cette année, j’espère que nous allons rester en contact par la suite.

Les lignes aériennes de métro c’est assez joli. Quand en plus il n’y a pas de problème pour on confine à la perfection !

J’ai mangé des quenelles, un de mes plats préférés et facile à préparer. (Parfait pour les soirées compliquées.)

J’ai été bien entourée par mes parents. (et par C. aussi, grand grand merci à elle !)

J’ai envoyé une candidature pour une formation qui m’intéresserait beaucoup juste après la date de fin d’envoi et visiblement le dossier va quand même être examiné.

Il y a eu un autre beau mariage. Occasion révée pour revoir mes sœurs alors que je venais à peine de les quitter.

 

 

 

Défi liste : les bruits que j’aime

Je vois passer depuis assez longtemps les défis listes assez attirants de Zenopia mais je crois bien que c’est le premier auquel je participe vraiment.

Je suis une fille très sensible (au sens de : « qui accorde une importance toute particulière à ses sens » même si je suis aussi sensible émotivement parlant, ça va sans dire !) Donc évidement ça me parle ! (Zenopia si tu veux faire le même avec  » les odeurs que j’aime »… je te suis !)

Donc pour aujourd’hui : les bruits que j’aime.

  • les vagues qui se fracassent sur la plage. Je pourrais rester des heures à écouter, sans même forcément regarder, c’est tellement apaisant…
  • la pluie sur la vitre
  • le feu qui crépite
  • tous les bruits de la ballade en forêt : le chant des oiseaux, le vent dans les feuilles, les feuilles et brindilles qui craquent sous les pieds…
  • l’eau du ruisseau qui coule
  • le pop de l’ouverture du champagne (ou de la limonade !)
  • les pages d’un livre que l’on tourne
  • le crissement des pas dans la neige
  • le parquet qui craque (un peu mais pas trop non plus 😉 )
  • les volées de cloches d’églises

Et j’en oublie sûrement …

 

 

 

En mars, un sondage…

Voilà, ça y est je suis de nouveau stressée parce que je me sens sous pression et donc je procrastine à fond. ( C’est très intelligent parce que du coup alors que j’avançais bien maintenant je stagne et je me mets sous pression toute seule… Vraiment très intelligent… Je ne me comprends pas…)
Du coup, histoire d’au moins faire quelque chose d’intéressant en attendant d’arriver à faire quelque chose de productif, je pense à écrire ici.

J’ai déjà en projet d’écrire mes petits bonheurs de printemps (ça pourrait avoir un effet miraculeux, on peut toujours essayer 🙂 ) et un article sur l’accessibilité d’une exposition du musée du quai Branly (mais pour ça il faut déjà que je prenne le temps d’aller la visiter…) Donc je ne vous les propose pas dans le sondage.

Le sondage porte sur des sujets plus sérieux et rébarbatifs (bon, l’accessibilité c’est sérieux mais comme l’expo semble super, ça compense.)

Vous avez deux choix possibles, ce qui est surtout destiné à vous permettre de me dire dans le sondage même (donc en restant anonyme si c’est important pour vous) à quel aménagement vous pensez si vous cochez « un autre aménagement scolaire ». Bien sûr ça permet aussi aux indécis de garder deux choix. (Mais bon, ça ne doit pas être très difficile de contourner la limite posée…)

La question est donc : quel sujet vous intéresse le plus ? (et donc quel sujet voulez-vous voir le plus rapidement ?)

Ps : rien à voir mais si vous avez envie de regarder un film, je vous conseille Attitudes sur pluzz (site de replay gratuit et légal, ici). Il est visible encore 3 jours.

Et j’ai oublié : les acteurs sont bons !

Il y a quelques petites incohérences (une fille qui monte se balader en montagne en short-collant et sweat-shirt pendant un petit moment alors qu’il y a de la neige au sol et des crevasses… sans avoir l’air de se geler…) Mais ça ne m’a pas empêchée de beaucoup aimer. (Attention cependant, c’est triste. De la belle tristesse teintée de joie et de bonnes choses mais triste.)

Sinon pour les inconditionnels de Maigret Bruno Cremer, on retrouve régulièrement des épisodes sur replay.fr (autre site de replay gratuit et légal.)