Rétrospective : petits bonheurs de juin

Le mois de juin c’est les derniers partiels (les oraux) puis le repos bien mérité (avec une vie amicale et culturelle débridée…)

En juin, rappelez-vous la météo était complètement folle (il n’y a pas que moi qui était débridée), et pendant que certains souffraient de grandes inondations, moi je me réjouissais des gros orages et averses qui éclataient d’un coup et j’ai découvert le Zouave de l’Alma à cette occasion. (J’ai l’air d’une grosse égoïste dit comme ça… J’étais en révisions, ça passe comme excuse ?)

Le mois de juin c’était les oraux, ce qui est peu réjouissant au premier abord et pourtant : ils étaient bien organisés (ça change) donc sans stress ajouté, et, cerise sur le gâteau, pendant ces oraux j’ai reçu des félicitations en direct, pour un devoir particulièrement réussi et apprécié (c’est le genre de compliment qui fait doublement plaisir puisque qu’au simple plaisir du compliment s’ajoute le plaisir de savoir que c’est juste et mérité, que le travail a été considéré à sa juste valeur…)

Ensuite, bien évidemment, c’était les vacances, ce qui est un bonheur en soit.

J’ai choisi délibérément de rester tout le mois de juin à Paris pour profiter de ma solitude, ma liberté et mon temps libre.

La météo a continué à faire sa capricieuse : de la pluie…de la pluie…de la pluie… DU SOLEIL… de la pluie… des nuages… un temps gris… DU CIEL BLEU

Comme il pleuvait, je suis allée au cinéma, j’ai vu Julietta de Pedro Almodovar. (La fin est dure et inattendue mais Ohlala que c’est beau ! -même là que je vous ai dit ça, si vous le regardez ce sera toujours dur et inattendu, je n’ai rien spoilé…)

J’ai découvert le Théâtre de Poche, avec une pièce magnifique…

J’ai découvert la Philarmonie lors des journées portes ouvertes, c’est un beau lieu, j’ai appris plein de trucs sur son fonctionnement (acoustique et régie), j’ai assisté à un concert d’orgue très intrigant, j’ai discuté, j’ai assisté à un concert de percussions tout aussi original.

J’ai passé un samedi extra au Musée du Quai Branly (chanson russes, guide-conteuse, toit-terrasse avec belle vue et bougies)

Je suis allée au musée Rodin voir une superbe exposition d’art contemporain (une des rares fois de ma vie j’ai trouvé que de l’art contemporain ça pouvait émouvoir), puis j’ai continué par la visite du musée que j’ai encore plus aimé : je trouve certaines œuvres super émouvantes, elles parlent beaucoup à ma sensibilité… et c’est un musée accessible.

Pour bien terminer la visite, il y a là-bas un très beau jardin avec pleeein de fleurs, j’ai donc pris pleeein de photos (je suis accro aux photos de fleurs.)

J’ai lu un livre dans mon lit (Cette histoire-là d’Alessandro Baricco, j’ai beaucoup aimé, merci AnnickAnouck pour la découverte !)

J’ai bu un très bon capuccino avec un bon cheescake, dans un endroit très agréable (tellement que j’y suis retournée deux fois depuis, le coup de cœur n’a pas été démenti, je vais me ruiner !)

Et puis, comme il faisait beau aussi de temps en temps, j’ai pris des photos, des photos et encore des photos…

Tout ça c’était la dimension culturelle, et généralement solitaire, de mon mois de juin mais ce mois a aussi été plein d’amitiés.

Il y a eu une ballade nocturne avec M. et N. (Paris la nuit avec des amis, c’est le top…), il y a eu un coup de téléphone de C., avec des vacances en perspective… (ça fait partie des petits bonheurs des vacances !). Il y a eu un message de B., encore en vadrouille et toujours attentive. Il y a eu beaucoup de bavardages et de rires autour d’un repas coréen. Il y a eu une crêpe au chocolat avec M. C’est bien quand les amis vont bien ! (Ceux que tu n’avais pas vus depuis longtemps et qui vont encore mieux que quand tu les avais laissé ou ceux qui n’allaient pas bien la semaine d’avant, c’est pareil, bien pareil.). Il y a eu une carte postale de B., j‘adore les cartes postales (autant les écrire que les lire…). Enfin, il y a eu un super repas aux côtés de E., M, N et C. (du bien aux papilles et au cœur en même temps, que demander de plus !)

°°°

C’est étrange de repenser à tout ça maintenant. ça semble si loin alors qu’en fait pas tellement. Mais il s’est passé tellement de belles choses entre temps ! Et ça semble si proche alors qu’en fait pas tellement. Tellement de choses on changé entre temps ! 3 mois. 2 mois de vacances, 1 mois de rentrée.

Je ne traduirez pas mes 2 mois d’été et de vacances en petits bonheurs ici. Parce qu’il y aurait trop à dire, parce que c’était tellement bien que j’aurais du mal à le transcrire ici, parce que je ne veux pas tout raconter et que j’aurais l’impression de trahir la réalité en ne racontant que la moitié. Ils sont tous bien notés dans mon carnet et gravés dans ma tête. C’était très très très super. Je ne l’oublierais pas de sitôt.

Par contre le mois de septembre va suivre (peut-être couplé avec octobre…)

Publicités

Un jour-un livre #30

Mon livre préféré de ces 12 derniers mois sans aucune hésitation :
36 chandelles de Marie-Sabine Roger.

19427262___________________________________________
C’est un roman de la même écrivaine que
La tête en friche
(que je n’ai pas lu, mais vu au cinéma, excellentissime !)
___________________________________________

 

36-chandelles

Ce livre est drôle, très drôle.
Je me suis plusieurs fois marrée toute seule (discrètement quand même, n’abusons pas…)
en le lisant dans le bus et je me suis plusieurs fois franchement marrée dans mon lit !

Ce livre est plein de pépites. Pépites de rire (je me répète un peu je sais, mais ça ne fait pas de mal…), pépites de vie, pépites d’amour, pépites d’émotions,…

Ce livre a une histoire complétement loufoque (même style que Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, pour ceux qui connaissent. Mais en plus court.) mais une très belle histoire. C’est très imaginatif, inventif. L’écriture est fluide et vivante, très agréable à lire.

Ce livre est beau, ce livre fait du bien, ce livre fait rire énormément, ce livre est à lire !!! (oui quand j’aime le faire savoir et j’aime que le partage porte ses fruits… alors je le fais à fond.)

 

**************************************************************************
NB : à force de faire des articles avec une présentation inventive, j’ai peur que cela ne devienne illisible (petite pensée particulière aux lecteurs dyspraxiques…) Le problème c’est que, même en étant directement concernée, je ne peux pas m’en rendre compte toute seule (je connais ce que j’écris, ça fausse le jugement, l’appréciation.) Si c’est le cas, ici ou ailleurs, n’hésitez surtout pas à le signaler par un petit (ou un long) commentaire !

Un jour-un livre #25

Un livre qui m’a fait rire : Gargantua de François Rabelais.

gargantua-252683

J’ai dû lire ce livre pour mon bac en littérature, je me suis régalée, je le relirais avec grand plaisir (mais avant, je lirais Pantagruel…)

C’est un livre que j’ai lu en me marrant toute seule… (Bien évidemment il ne fait pas que rire mais aussi réfléchir…c’est d’autant plus intéressant !) Il y a plusieurs ouvrages que j’ai lu en me marrant toute seule, dans mon lit au beau milieu de la nuit, mais je ne peux pas tous les présenter  malheureusement…(mais il y en quand même un autre pour le 30…suspens…!)

3072509507_1_3_qrxt4sblCertains seront présentés à d’autres thématiques et d’autres pas, même s’ils mériteraient bien une petite présentation, (comme par exemple Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket, une série de 13 tomes que je conseille vivement à toute personne ayant un minimum d’humour noir…)

NB : Aujourd’hui nous sommes le 25 décembre, donc Noël. Si jamais tu t’ennuies parce que le repas duuure autour de palabres qui ne t’intéressent guère, tu peux toujours t’éclipser pour lire… Un livre drôle comme ceux-là. ça marche aussi pour si tu passes une fête de Noël pas vraiment festive…  (ce qui expliquerait d’ailleurs que tu lis ceci aujourd’hui-même) (et dans ce cas je te fais des bisous en plus les autres pas-touche!)

 

Un jour-un livre #22

Un livre que je conseillerais à quelqu’un de triste

Bon, là ça devient compliqué de ne pas se répéter…

Quelqu’un de triste je lui conseillerais bien Tobie Lolness mais je l’ai déjà conseillé à quelqu’un en colère, je lui conseillerais bien Ensemble c’est tout mais c’est déjà mon livre préféré et je conseillerais bien mon « livre préféré des 12 derniers mois » maisvoilà

Après tout ça, quelqu’un de triste je lui conseillerais L’Échappée Belle d’Anna Gavalda (oui, la même qu’Ensemble c’est tout…)

C’est une belle histoire de famille, de fratrie, de temps qui passe, de partage et de retour à l’essentiel. C’est un livre très « vivant ». Vite lu car assez court. Il me fait beaucoup sourire et rire, surtout parce que plusieurs passages me font penser à ma propre famille, à mes propres sœurs… à des échanges ou des réactions que nous pourrions avoir…
Mais du coup, quand je le referme je suis souvent prise d’un grand sentiment de nostalgie, tout en ayant la furieuse envie de le recommencer là-tout-de-suite, juste après l’avoir refermé… Comme pour revenir en arrière et suspendre l’instant.

Du coup, sachez-le : vous ouvrirez le livre en étant triste, vous serez heureux en le lisant et au moment de le refermer vous serez heureux mais nostalgique !

Sinon, vous savez quoi, vous pouvez aussi lire Gaston Lagaffe, fou rire garanti !

Mes petits bonheurs de novembre

Après tant d’horreurs, de tristesse, de chagrin et de morosité, je crois que je n’ai rien de mieux à vous raconter que ces petits rayons de bonheur, de joie, d’amour et d’espoir glanés de ci de là et de la vie qui reprend le dessus… et de partager avec vous mon humeur joyeuse…

Depuis la semaine dernière, il faut bien le dire, il pleut beaucoup, il fait gris, il fait froid, il y a du vent. La météo s’est mise au diapason des événements…(eh, ça rime !) Mais je vous assure, j’ai guetté, et il y a toujours eu un moment d’éclaircie et d’ensoleillement une fois par jour, plus ou moins long et plus ou moins fort selon les jours, forcément. Mais je me régale de ces instants où je remarque d’un coup la lumière qui entre à flot dans mon appartement….

Coté thé, je suis très difficile, ma mère vous le dira, ça la vexe beaucoup, je n’aime aucun, ou presque, des thés qu’elle a…. Mais, je suis fan des infusions florales, fruitées, et/ou épicées, j’en fait une grande consommation et mon stock s’enrichit de jour en jour….

Je suis en train de me découvrir une nouvelle passion, j’ai envie d’acheter plein de bougies parfumées… je crois que je vais aller faire une folie chez N&D…

J’ai vu beaucoup d’amies cette semaine et je les adore, vraiment, elles sont géniales… On a beaucoup raconté de bêtises, évidemment, beaucoup ri, forcément, et nous ne nous sommes jamais autant dit à quel point nous comptions les unes pour les autres… C’est tellement important !

Passer la serpillère c’est très peu enthousiasmant, certes, mais après l’appartement propre et beau (je l’aurais bien mis en blanc mais vous n’auriez pas pu lire, c’est embêtant…)
L’appartement propre et beau
... c’est formidaaable !

Je suis en plein casse-tête cadeaux de Noël, j’aime offrir et faire plaisir…. (eh, ça rime encore) ( et là prise de conscience, Noël c’est dans presque un mooois, je vais voir ma famiiiiille, et aaaah, c’est bientôooooot !!!)

Je crois que je n’ai jamais reçu un aussi beau compliment que « ton rire me manque » (non en fait je ne sais pas quel est le plus beau compliment que j’ai reçu, tous ceux que je reçois sont tous plus beaux les uns que les autres mais celui-là ❤ ❤ ❤ )

Bon je pense que vous avez dû le sentir je suis complètement sur-excitée (et ça a franchement augmenté tout au long de la rédaction, en plus !), je ne sais pas vraiment pourquoi, peut-être parce que ça fait trois heures qu’il fait un temps radieux ? (un ciel comme j’aime, bleu avec quelques nuages blancs pour bien souligner que le ciel est bleu…) ou peut-être parce que vraiment, tant pis la guerre, l’horreur, la cruauté gratuite,  j’ai une vie magnifique et géniale ?

Ps : si l’abondance de couleurs rend cet article (ou d’autres…) illisible, il faut me le dire, hein,  je ne voudrais pas vous rendre aveugles…