Vrac presque en brèves

Il y a de drôles de coincidences. Il y a peu, je remarquais que je n’étais pas capable d’écrire des articles de vrac, où j’évoquerais de manière brève divers sujets qui n’ont rien à voir les uns avec les autres.

J’ai essayé plusieurs fois mais à chaque tentative chaque idée que je voulais brève était finalement tellement développée qu’elle suffisait à faire un article entier. Bref, jusqu’ici toutes mes tentatives ont été des fiascos totaux. (il fallait que je le case quelquepart, j’aime bien le son de « fiascos totaux ».)

Et pourtant je crois bien qu’aujourd’hui je vais y arriver. Suffirait-il de constater un « échec » (en lequel je ne crois pas) pour le dépasser ?

***

Première nouvelle importante du soir : ça vaut le coup d’être culottée ça paye. (Je vous laisse vous rafraichir la mémoire ici, si nécessaire.)

Je suis complètement déphasée. Je m’aperçois que je me suis comportée jusqu’à maintenant avec l’idée que mon culot n’aboutirait pas. Qu’au fond c’était tant mieux si je n’étais pas retenue parce que de toute façon j’avais envie de changer d’air. Et pendant toute cette attente, j’ai trouvé tous les points positifs du cursus que j’allais suivre ailleurs. (Et mes amies ont abondé dans ce sens.) Depuis 3 jours j’en étais même clairement convaincue, ce cursus pouvait être formidablement enrichissant. Seul bémol : la distance (donc long trajet tous les jours ce qui n’est pas idéal pour la fatigue.)

Bref (oui, c’est censé être une brève tout de même) finalement je suis admise… Et donc j’ai le choix. Et donc je suis perdue. D’autant plus perdue que tous se réjouissent autour de moi, ils expriment tous un enthousiasme que je ne ressens pas moi.

Je me retrouve avec un choix cornélien : choisir de continuer mon école, rester dans le prestige, « l’enseignement d’excellence », aller au bout du cursus commencé. Mais accepter une année avec beaucoup de travail (ce que je ne souhaite pas.) Mes parents, et une certaine partie de ma raison, me poussent dans cette voie. Elle a d’autres avantages à ne pas oublier : le trajet depuis mon logement actuel est bien plus court : pas besoin de déménager ou de faire de longs trajets quotidiens. De plus, cela me plait tout de même beaucoup par l’immersion dans le monde pro et je suis certaine que les cours me plairont.

Choix B : aller dans une fac (où j’ai également été admise) pour acquérir des compétences plus généralistes mais très techniques (ce qui me fera peut-être défaut dans la 1° formation) Mais la fac est décentrée donc soit déménagement soit longs trajets, je n’ai envie ni de l’un ni de l’autre. Et même si la plaquette me semble prometteuse et que j’ai entendu beaucoup de bien de cette fac… Et si j’étais finalement déçue ?

Au fond, je crois bien que mon choix est déjà fait. Pour l’option A. Mais qu’il me faut du temps pour me faire à l’idée de recommencer une année chargée. Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti cette peur du regret face à un choix. En choisissant l’option A j’ai peur de regretter d’avoir accepté cette nouvelle année chargée. Mais en choisissant l’option B j’ai peur de rater une occasion. Peut-être que je réfléchis trop. Peut-être que je me projettes trop loin. Peut-être que réfléchir aux amménagements, les accepter plus largement, suffirait à régler ce problème de charges.

Depuis la lecture des résultats et des admissions je retourne en boucle l’histoire du paysan indien / du paysan chinois (l’histoire est la même, seule la culture de celui qui raconte change le contexte…) Donc chaque choix est bon, chaque choix aura des répercussions différentes que je ne pas voir de là où je suis. Mais ça ne m’aide pas à trancher.

En discutant avec une amie j’ai pu saisir les différents problèmes que cela soulève et qui me remuent : il y a la confiance en moi (encore et toujours), il y a le syndrome de l’imposteur, il y a la peur de décevoir, il y a la difficulté à accepter de l’aide là où j’aimerais me débrouiller seule (tout le temps, donc) et il y a mon ego/ mon ambition.

Bref, je vais encore y réfléchir pas mal de temps.

****

J’ai plusieurs articles en brouillon écrits progressivement ce mois-ci. J’en ai notamment écrit un sur mon expérience du mémoire. Comme tout ce qui touche au mémoire, il est j’ai du mal. C’est marrant parce qu’il y a quelques jours alors que je l’augmentais encore un peu j’ai pensé attendre la publication des résultats pour le publier car ce serait une manière de tourner la page. Comme quoi, je pensais vraiment que je ne serai pas admise. Avec toutes les questions que me posent les résultats je n’ai plus envie de le publier maintenant. Peut-être plus tard … Ou peut-être pas.

***

Je me sentais enfin reposée, enfin sereine. Et puis finalement non, c’est reparti pour un tour de questionnements et de doutes. Heureusement que c’est les vacances. Car oui, c’est le deuxième élément important à retenir de ces brèves : demain je prends le train, je pars de Paris pour l’été… Je pars aussi de la blogosphère (pour l’été seulement, bien sûr !)

****

Vie culturelle de l’été :

Si vous êtes à Paris ou si vous passez par là, je vous recommande l’exposition Nous et les autres du Musée de l’Homme, très instructive. Ainsi que l’exposition Rodin du Grand Palais (magnifique pour ceux qui aiment Rodin, évidemment.)

Je ne sais pas combien de temps il reste en replay mais je vous conseille aussi « Même le vent semble pleurer » sur Arte. Très beau. (mais il faut avoir le cœur bien accroché, surtout au début.)

Et merci Anick Anouck et The Miss :  deux des livres prévus (dont un déjà commencé) pour cet été sont issus de vos conseils – lectures !

Voilà, voilà, je trouve que pour un premier vrac c’est pas mal. (Mon premier titre était « Brèves en vrac » mais par honnêteté je l’ai changé 😀 )

 

 

Aide à la décision : sondage !

Bon, passons aux choses sérieuses, maintenant que j’ai passé ma soutenance et envoyé le dossier, j’ai du temps pour écrire (et DORMIR et faire la vaisselle et passer la serpillère et lire et ranger et aller à la piscine et aller voir des expos et … réviser pour mon dernier oral.)

Et donc je me retrouve avec une foultitude de brouillons entamés qui me plaisent tous autant les uns que les autres. Donc : un nouveau sondage. (après tout le dernier était en mars, c’est loin 😀 )

De quoi voudriez-vous que je parle ?

Nombre de réponse limité à 3, n’hésitez pas à ajouter un commentaire ou faire une suggestion.

 

En mars, un sondage…

Voilà, ça y est je suis de nouveau stressée parce que je me sens sous pression et donc je procrastine à fond. ( C’est très intelligent parce que du coup alors que j’avançais bien maintenant je stagne et je me mets sous pression toute seule… Vraiment très intelligent… Je ne me comprends pas…)
Du coup, histoire d’au moins faire quelque chose d’intéressant en attendant d’arriver à faire quelque chose de productif, je pense à écrire ici.

J’ai déjà en projet d’écrire mes petits bonheurs de printemps (ça pourrait avoir un effet miraculeux, on peut toujours essayer 🙂 ) et un article sur l’accessibilité d’une exposition du musée du quai Branly (mais pour ça il faut déjà que je prenne le temps d’aller la visiter…) Donc je ne vous les propose pas dans le sondage.

Le sondage porte sur des sujets plus sérieux et rébarbatifs (bon, l’accessibilité c’est sérieux mais comme l’expo semble super, ça compense.)

Vous avez deux choix possibles, ce qui est surtout destiné à vous permettre de me dire dans le sondage même (donc en restant anonyme si c’est important pour vous) à quel aménagement vous pensez si vous cochez « un autre aménagement scolaire ». Bien sûr ça permet aussi aux indécis de garder deux choix. (Mais bon, ça ne doit pas être très difficile de contourner la limite posée…)

La question est donc : quel sujet vous intéresse le plus ? (et donc quel sujet voulez-vous voir le plus rapidement ?)

Ps : rien à voir mais si vous avez envie de regarder un film, je vous conseille Attitudes sur pluzz (site de replay gratuit et légal, ici). Il est visible encore 3 jours.

Et j’ai oublié : les acteurs sont bons !

Il y a quelques petites incohérences (une fille qui monte se balader en montagne en short-collant et sweat-shirt pendant un petit moment alors qu’il y a de la neige au sol et des crevasses… sans avoir l’air de se geler…) Mais ça ne m’a pas empêchée de beaucoup aimer. (Attention cependant, c’est triste. De la belle tristesse teintée de joie et de bonnes choses mais triste.)

Sinon pour les inconditionnels de Maigret Bruno Cremer, on retrouve régulièrement des épisodes sur replay.fr (autre site de replay gratuit et légal.)

Liebster Award

J’ai été nommée pour le Liebster Award.  Après avoir un peu hésité j’ai décidé de répondre parce que ça fait partie du jeu et parce que c’est un bon exercice… Merci Maman de Plume !

J’ai découvert son blog très récemment, j’aime beaucoup, c’est très varié et elle a une belle écriture (oserais-je dire « une belle plume »…)

logo_liebster-award-1

C’est parti. Je commence par 11 choses sur moi que vous ne savez pas…

  1. J’ai toujours un sentiment ambivalent face à ces nominations, ça me touche et me flatte qu’on pense à moi mais ça me gêne d’avoir à me révéler…
  2. C’est comme les photos : je me trouve toujours moche en photos et sur le moment je dis « nooon », mais si je n’apparais pas dans un dossier photos (après un voyage, un mariage…) ça va me vexer. (Bizarre et compliquée, moi ? Noooon !)
  3. J’ai une passion pour les sacs, j’en ai plein de différents et je pourrais en acheter encore. (Puis, en plus, il y a même des gens qui ont l’idée de m’en offrir ! On se demande pourquoi…)
  4. Idem pour les pulls et gilets, ma première cible d’achats lors des soldes.
  5. Idem pour les écharpes et foulards, j’aime en avoir des plus ou moins chauds de différentes couleurs pour que ça se marie bien avec ma tenue.
  6. En revanche, je n’ai pas beaucoup de paires de chaussures (une paire qui sert quotidiennement avec mes attelles + pour les 30 % de temps restant : une autre paire de chaussures fermées pour l’hiver, une paire de ballerines (mais avec un élastique ou une sangle sinon mon pied sort), une paire de sandales pour l’été et enfin une (deux actuellement) paires de chaussures plus chics pour les fêtes et grandes occasions.) (Ce qui fait quand même 4/5 paires pour un temps réduit…)
  7. Je suis en train de développer une passion pour les couvre-chefs aussi : bonnets, chapeaux, casquette gavroche… (mais c’est encore à l’état d’embryon et de réflexion pour l’instant. Je me retiens beaucoup dans les magasins parce que c’est dur à porter un chapeau je trouve. Je veux dire : ça attire beaucoup l’attention…)
  8. Au collège je vous aurais dit « je ne suis pas très bijoux » depuis  ça a un peu évolué : je me suis d’abord mise aux bracelets (à accorder à la tenue) puis j’ai eu des boucles d’oreilles. Maintenant j’ai de plus en plus de colliers (que je ne mets pas souvent mais quand même), je porte moins de bracelets mais toujours une paire de boucles d’oreilles.
  9. Avant même de me mettre aux bijoux, je portais toujours une montre, c’est toujours le cas aujourd’hui et je trouve que déjà la montre c’est une très belle « décoration » pour le poignet. C’est le bijou de base. (En 2° position : les boucles d’oreilles.)
  10. J’ai eu un bracelet brésilien qui a duré très très longtemps, il a peu à perdu toute ses couleurs mais je l’ai laissé jusqu’à ce qu’il devienne trop petit…
  11. J’aime beaucoup cuisiner mais il me manque un four (pas le droit dans ma résidence) je découvre en ce moment l’étendue des possibilités au cuit-vapeur, un jour peut-être je ferais un gâteau !

Passons aux questions de Maman Plume maintenant.

  1. Qu’est ce qui t’a décidé à écrire un blog ? Je lisais de plus en plus de blogs, à la fois mi-attirée par l’idée d’écrire et d’être lue (contrairement à mon journal de bord… qui est intime :-D) mi-inquiète sur l’intérêt réél de ce que je pourrais écrire. Un jour j’ai lu plusieurs articles (sur des blogs différents) qui ont fait écho et m’ont donné envie de réagir plus longuement que par un commentaire. J’ai décidé de sauter le pas et d’essayer. Car qui  ne tentes rien, n’as rien…. On voit où ça m’a menée… 😀
  2. A choisir, préfères-tu le tutoiement ou le vouvoiement ? Sur la blogosphère clairement je préfère le tutoiement, ça me vient beaucoup plus naturellement. Au quotidien en revanche, je ne sais pas trop. J’ai été éduquée avec l’idée qu’on vouvoyait par politesse, l’habitude est restée.
  3. Qu’est ce que tu aimes chez toi ? Sans hésitation, mes cheveux, ils sont parfaits. Ils sont beaux naturellement (si un matin j’ai la flemme, un coup de brosse rapide suffit), ils sont dociles face aux coiffures variées que je souhaite leur imposer, ils répondent favorablement à tous les soins que je leur prodigue et me déçoivent rarement. Parfaits, je vous dis.
  4. Bonbons ou chocolat ? Chocolat. Définitivement.
  5. Quel est ton métier rêvé ? Quand j’étais petite je voulais faire jardinière ou boulangère ou archéologue. Puis je suis passée par à peu près tous les métiers littéraires existants. Mon grand fantasme (mais qui ne se réalisera jamais) reste relieuse ou restauratrice de livres anciens.
  6. Et ton métier réel ? Pour l’instant aucun, je suis étudiante en M1 à l’École du Louvre.
  7. Quel est ton plat préféré ? Question difficile… En dessert la mousse au chocolat, ça c’est sûr (même si…la tarte tatin, les îles flottantes, la charlotte de fruits rouges, la reine de Saba et sa crème anglaise, le gâteau à l’orange…) Mais en plat salé … Les tagliatelles faites maison aux champignons ? Le boudin aux pommes ? La soupe de potimarron ? Les ravioles ? Les quenelles ? (je m’arrête là mais je suis sûre qu’en creusant un peu…)
  8. Jupe ou pantalon ? Je porte un pantalon 97 % du temps. Je porte une jupe : lors des fêtes, parfois pendant le week-end quand je ne sors pas de chez moi, parfois l’été quand il fait vraiment chaud. (Je suis très difficile en jupes. En soit, j’aime bien les jupes dans les catalogues… mais sur moi ça n’est jamais pareil, ça ne me va pas…)
  9. Le livre qui a changé ta vie ? Le Comte de Monte-Cristo. (oui, je le ressors un peu partout au cas où vous ne le sauriez pas encore…)
  10. Ta prochaine destination de vacances ? Je n’y ai pas encore réfléchi… ça me paraît loin. Peut-être bien le sud-ouest de l’Hexagone.
  11. Au camping est-ce que tu prends le rouleau complet pour aller aux toilettes ou quelques feuilles dans la poche au risque qu’il t’en manque au moment fatidique ? Tout dépend si c’est pour la petite commission (quelques feuilles) ou la grosse (le rouleau.) Quelle élégance … (en même temps la question…)

Alors, là j’arrive à la partie du tag que je n’aime pas : nommer des gens. Or sur le blog j’aime pas = je fais pas. Donc, je ne fais pas. MAIS si certains de mes lecteurs sont motivés, j’ai quelques questions en tête quand même 😉 NB : normalement je devrais nommer des blogs de moins de 200 abonnés (le but du liebster award étant de faire connaitre des blogs peu connus.) Je ne pense pas que j’ai beaucoup de lectures qui dépassent cet audimat…

Mes questions :

  1. Une question égocentrique pour commencer : comment as-tu découvert mon blog ? (si c’est un tag, te rappelles-tu lequel ? )
  2. Si tu gagnes au loto que fais-tu de l’argent ?
  3. Si tu pouvais (tu as le temps et l’argent) visiter un pays / une ville l’été prochain, lequel ce serait ?
  4. Est-ce que tu as déménagé ? Combien de fois ?
  5. Est-ce que tu as déjà changé de travail ? Combien de fois ? (en dehors des simples mutations, plutôt dans le sens « réorientation professionnelle »)
  6. Est-ce que ton travail correspond peu ou prou aux débouchés des études que tu as faites, du projet que tu avais alors ?
  7. Je sors des questions sur le travail (ça sent la réflexion intense, non ? 😉 ) mais pour une question pas moins sérieuse : Comment te comportes face aux élections (françaises) qui arrivent ? (Tu votes par conviction, tu n’es pas convaincue mais votes pour échapper au désastre, tu veux voter pour échapper au désastre mais tu ne sais pas qui, tu ne votes pas… Tu n’y réfléchis pas ça te déprime, tu poses ton joker ton vote est personnel et ne regarde que toi -une des premières choses que mes parents ont dû m’apprendre sur le vote-… J’en oublie certainement ! )
  8. Quelle valeur est primordiale aujourd’hui dans ta vie ? (La valeur qui prime sur tout le reste, qui influe tes décisions, ex : l’argent, la famille, etc)
  9. Que voudrais-tu apprendre de nouveau en 2017 ? (tricot, couture, une langue, cuisiner, etc.)
  10. Y a -t-il un musée que tu affectionnes particulièrement ?
  11. Quel site historique / patrimonial recommanderais-tu ?

Voilà voilà 🙂 (Si tu n’as pas de blog, tu peux toujours répondre en commentaire !) J’ai essayé de relever le niveau d’optimisme et de joie des dernières questions, j’espère que tu as apprécié !

Sondage pour décider

Ça a toujours (toujours… 2 fois sur 2   donc….) bien fonctionné donc je ne vois pas pourquoi je ne recommencerais pas 😀

Comme les 2 fois précédentes, j’ai envie d’écrire mais j’ai plein de sujets en attente et je ne sais pas lequel choisir. En l’occurrence, ici ils sont quasiment tous restés à l’état d’embryon (tout dans la tête, rien de posé sur le clavier) et ce sont tous des sujets assez « sérieux ». Dans le sens où ce sont des sujets actuels, de société, sur lesquels j’ai envie de partager mon expérience, mon avis.

En effet, je me suis progressivement rendue compte de la portée que pouvait avoir ce blog, tant pour sensibiliser et diffuser des infos qui me tiennent à cœur, que pour m’aider à trouver et affirmer ma position sur un sujet (ce que j’ai tant de mal à faire.)

J’aimerais donc savoir quels sont les sujets qui vous intéressent en priorité, les sujets que vous ne connaissaient pas sur lesquels vous voudriez en savoir plus, les sujets qui vous intriguent … Que sais-je encore…

Par ce sondage vous ne décidez pas à ma place (j’ai toujours le monopole de la décision 😀 ) mais vous m’aidez à y voir plus clair.

Pour cette fois je n’ai mis aucune limite de vote (aucune !) mais restez raisonnables tout de même 😉 et si cela ne vous gêne pas de perdre « l’anonymat » dites-moi l’ordre des priorités en commentaire !

(Pour finir, j’ai envie d’écrire mais je ne sais pas si cela sera réellement possible dans l’immédiat, ne vous impatientez pas !)