Conseil lecture : Le goût des pépins de pomme

Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un coup de cœur mais j’ai beaucoup aimé, vraiment beaucoup. Je me suis dit que c’était une bonne occasion pour refaire une critique de livre parce que ça fait longtemps !

Le goût des pépins de pomme, Katharina Hagena
source : babelio

L’histoire (très succinctement parce que je veux vous laisser le plaisir de la découverte) :

À l’occasion de la mort de la grand-mère, sa petite fille Iris, la narratrice, revient dans une maison qui a vu passer trois générations. Trois générations de femmes dans une maison familiale à la campagne. Iris se remémore tout ce qu’elle en sait, les souvenirs affluent déclenchés par une foule de petits riens dans son présent, des souvenirs d’elle-même petite fille ou des récits des gens autour. Petit à petit avec ces bouts de souvenirs accumulés mélangés, le lecteur obtient une fresque de plus en plus précise de l’histoire de cette famille. Certains points demeurent obscurs, d’autres incertains.

J’ai aimé…

J’ai aimé cette écriture qui brouille volontairement les pistes entre les souvenirs de la narratrice et les récits ou souvenirs des autres.

J’ai aimé l’écriture descriptive très fluide, qui permet au lecteur de se représenter les lieux très précisément (avec de l’imagination) et de se ballader en même temps que les personnages. Je suis habituée à m’imaginer les lieux d’un livre que je lis, cette fois-ci j’ai trouvé une grande facilité et un grand plaisir à m’imerger dans l’univers, sans que l’histoire ne soit alourdie par les descriptions, ça se fond très bien dans le reste du récit.

J’ai aimé la profondeur des personnages qu’on découvre par petits bouts.

J’ai aimé Iris, personnage principal, dont je me suis sentie très proche, par son rapport aux livres et aux mots, mais aussi par son état d’esprit, certaines de ses réactions, son fonctionnement (mis à part qu’il ne me viendrait pas à l’idée de nager nue dans un lac, même si l’eau est sombre…)

J’ai aimé l’histoire en elle-même, les réflexions portées sur les relations familiales, les conséquences des drames, les conséquences du temps qui passe, la vieillesse.

J’ai aimé la grande place laissée à l’imagination et la subjectivité du lecteur, je l’ai déjà dit pour les lieux, mais c’est aussi le cas pour les zones d’ombres du récit.

Je ne saurais pas dire ce que je n’ai pas aimé, ce qui a fait que ce n’est pas un coup de coeur véritable. Le coup de cœur ne se commande pas. Il devait manquer un élément dans l’alchimie.

J’ai beaucoup aimé, je recommande !

 

Publicités

4 réflexions sur “Conseil lecture : Le goût des pépins de pomme

    1. Effectivement, c’est un autre point de vue 😉 En l’ocurence dans ce livre, la narratrice n’est pas très à l’aise de nager dans l’eau sombre (donc on est d’accord) mais il lui est tout à fait naturel d’y nager nue (ce qui ne me viendrai jamais à l’idée…)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s