Petits bonheurs, souvenirs d’hiver

Les fiches, c’est bien.

Au milieu de mes fiches de révision de décembre je viens de retrouver une fiche sur laquelle j’avais écrit mes petits bonheurs du mois, voilà donc (mieux vaut tard que jamais parce que ça fait un bien fou), les petits bonheurs de décembre :

l’exposition Chtchoutkine à la fondation Louis Vuitton, magnifique, une crêpe achetée sur un coup de tête place du Troca, un autre coup de tête pour aller au cinéma, la recherche des cadeaux à offrir, un bébé dans le bus, tout petit caché entre le porte bébé et sa maman, les « vacances » enfin, le congélo rempli en prévision de janvier, une grande satisfaction, tout faire à temps avant de partir (livres à lire ou emprunter, ménage, congélo, etc…), autre grande satisfaction, la guirlande de Noël accrochée au dessus de la fenêtre, le beau temps, le parmesan un peu partout, un repas de Noël en toute simplicité (avec une bûche de Noël à la mousse au chocolat tout de même), sans trop de monde et donc sans trop de bruit, un bon pictionary, le jeu des personnages dans la voiture (une personne choisit un personnage -historique ou de fiction- que les autres doivent deviner en posant des questions fermées -auxquelles on ne peut répondre que par oui ou non. Le meilleur passe-temps en voiture), le jeu des 1000 à 12h45 sur France Inter, le concert d’un orchestre à plectres, un bon repas avec des gens que j’aime et qui me le rendent bien, les photos du Xmas addict de Pomdepin, la série de vidéos du mois de décembre de Margot, les cadeaux de Noël (de belles surprises), un bon repas de Noël (dinde et purée de butternut) et un bon repas de Nouvel An (soupe d’orties – quelle découverte !- et noix de Saint-Jacques à l’orange), la table bien dressée avec de la belle vaisselle, des cadeaux bien empaquetés -je suis assez fière- et bien trouvés -assez fière aussi-, visionnage des photos du mariage, d’autres bonnes surprises pour les papilles : pâtes fraiches, chapon en croûte de sel.

J’ai voulu vérifier que je ne les avais pas déjà écrits tous ces moments, alors j’ai remonté mon blog : ça se confirme, les petits bonheurs de décembre n’ont jamais été publiés, ceux de janvier non plus d’ailleurs. En revanche ces derniers ont fait l’objet d’un brouillon, voici donc pour continuer sur ma lancée, les petits bonheurs de janvier :

le soleil du sud, ma sœur au bout du fil, j’ai survécu aux partiels (le soulagement du vendredi soir !), achat (et régal) de mousse au chocolat, la piscine, un bon film d’action au cinéma en famille (pas un seul absent !), une soirée repas entre amies, beaucoup de bonnes choses, de complicité, de rires et de souvenirs, de joie (les souvenirs passés se mêlent aux souvenirs qui se créent ), rangement et ménage de l’appart’ de fond en comble, la lumière du soleil au réveil, le visionnage des photos qui montrent autant les émotions que les faits, quand les mots manquent pour décrire, c’est parfait, recevoir des compliments, une amie au téléphone, une correspondance écrite qui commence avec une amie outre-manche, un concert de prévu, de nouveaux cours d’un genre nouveau (plus concrets) et intéressants, une visite dans les réserves d’un musée pour voir les objets en direct c’est toujours aussi excitant !, ma maman qui vient, les colis (de soldes) qui arrivent (cette année j’ai fait les soldes : pas le monde, pas la fatigue, je renvoie si ça ne me va pas), la progression à pas de fourmi  (c’est toujours mieux que  la stagnation), plein plein d’articles en préparés et publiés, les flocons de neige (j’ose pas dire de la neige car ça n’a pas tenu mais en l’air il y avait bien tous les flocons tous fous), le musée des Arts et Métiers qui est vraiment un de mes préférés, la cuisson à la vapeur ça change le goût des aliments, c’est tellement bon (!) ,écrire une lettre, les enquêtes du commissaire Maigret (par Bruno Cremer), c’est un inconditionnel, la Shakespeare and Company, petit lieu de paradis in Paris, des crêpes et du cidre, une tarte aux pommes home made de A à Z, c’est delicious…, la radio le matin pendant le petit-déj, c’est vraiment vraiment bien pour démarrer en douceur, les jours qui rallongent, Charade de Hitchcoock, où comment mêler suspens et comique à la perfection (et quelques touches d’histoire pour qui veut voir le Paris d’époque -mention spéciale pour le métro !), une soirée à l’opéra Garnier, un des lieux les plus majestueux de Paris dont je ne me lasse pas (comme la Bibliothèque Sainte-Geneviève).

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Petits bonheurs, souvenirs d’hiver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s