Petites douceurs de février

cc by-nc-nd Bruno Monginoux www.photo-paysage.com & www.landscape-photo.netLes petites douceurs commencent dès le matin au réveil, quand la lumière du soleil m’accompagne : en une heure de temps on passe de la nuit finissante au jour commençant, puis, les jours passant, du jour commençant au jour éclatant !

Puis il y a la douceur d’une bonne douche chaude, (en variant les savons pour pimenter la routine du quotidien)

puis le petit-déj’ étape indispensable pour lancer la journée, même si ce n’est parfois, par manque de temps, qu’un thé avec deux biscuits ou un bol de céréales.

puis en sortant tu réalise qu’il neige, un tout petit peu, des tous petits flocons… Tu sais bien que ça ne tiendra pas… mais même tous petits, des flocons c’est magique…

Puis ça continue dans le bus :

par un matin hivernal, s’est assise à côté de moi, une dame au manteau entrouvert et bombé. Entre la dame et le manteau : un tout petit bébé était était niché…

clochette_de_muguetPar un autre matin hivernal un parfum floral printanier m’a transportée en enfance, du temps du Loto des Odeurs… Toute la journée il a rempli mes pensées et enfin je l’ai retrouvé : le muguet ! (merci Dame du Bus !!!)

J’aime m’asseoir à côté de la vitre regarder les rues, les maisons, les boutiques et les voitures défiler.

J’aime observer les autres passagers, deviner ceux qui vont à l’école, au collège au lycée ou au travail, les habitués et les dilettantes, les pressés et les tranquilles.

2 fois j’ai vu ce père avec sa fille, encore petite, dans la poussette. 2 fois j’ai vu leur rituel, pour sortir à l’arrêt du métro, 2 fois j’ai vu ce même amour, tout doux, d’un père pour sa fille et d’une fille pour son père. (et j’ai pensé à mon propre père, merci mon-papa-à-moi qui-ne-me-lit-pas.)

J’aime regarder les gouttes qui glissent sur la vitre, leur chemin rectiligne ou sinueux, droit ou oblique, direct ou interrompu, mais de toute façon toujours éphémère.

J’aime ce petit temps de transport où les pensées peuvent vagabonder, où on peut rêver yeux ouverts, bercés par le mouvement…

Puis ça continue pendant la journée encore.

Tout ce mois de février j’ai été entourée de gens particulièrement bienveillants et j’ai pu travailler et apprendre tranquillement.

trinity

Non je n’ai pas travaillé là-bas, hélas, je suis juste « au beau milieu d’un rêve »…

Être entourée de livres toute la journée c’est le rêve.  Je ne vous parle même pas d’ouvrir un livre et de le lire, je vous parle juste d’être assise au milieu… rien que ça, je suis heureuse !

Être remerciée pour mon travail de plusieurs façons : livresque, gourmande et parolière. (Ce sont 3 excellents moyens 😉 )

Apprendre des expériences vécues et recevoir des conseils.

Recevoir encore des compliments… que j’ai encore du mal à croire et pourtant ils insistent…  (et je ne parle pas là que de mon stage, ce n’est pas un doublon !) (un jour je ferais un point sur tous ces compliments reçus qui m’ont touchés, comme ici.)

L’effet « chamallow post-kiné » (effet hélas rare en ce moment à cause du froid) (ça aussi, un jour je vous en parlerai, un jour.)

Un appel à ma benjamine (j’aime tellement ce mot !) pour lui fêter un joyeux anniversaire, parler avion, voyages passés et surtout futurs (hiiiiiiiiii) !

Un jour, je ne sais plus où, ni quand, j’ai senti de l’eau de Cologne, ça sent aussi divinement bon et, c’est le parfum de ma Mamaaan !

Par un dimanche matin, ensoleillé mais froid et venteux, tu vois et entends un petit garçon dans poussette chanter claironner « …roi des forêts, que j’aime ta verdure… »

et ça  continue encore le soir :

Sur le chemin du retour, acheter une baguette de pain à la boulangerie du coin.

1924033-le-vent-se-leve-d-hayao-miyazakiRevoir Le Vent se lève sur grand écran… Ce film est définitivement magnifique !

Voir Encore heureux au cinéma, de bonnes tranches de rigolades ont envahit la salle.

Aller au théâtre, le théâtre Hébertot, un véritable cocon de douceur, pour voir une très belle pièce, qui parle de musique et est jouée par des comédiens impressionnants.

L’autre soir dans le métro un musicien, qui jouait effectivement bien, (et pas de la guitare ni de l’accordéon ça change un peu), a été APPLAUDI ! (et aussi j’ai vu deux fois des personnes faire le ménage dans le métro depuis la dernière fois… voilà, en fait il suffisait de demander.;-))

Un homme qui frappe à ma porte et me parle de réinsertion sociale, de porte-à-porte, de joan_miro_personnages_et_oiseau_dans_la_nuit_d5615596hcaution, de la vie qui est chère et de l’aide qui lui est donnée, la seconde chance, la formation, le travail et le résultat, regarder avec lui ces résultats, décider que oui ça vaut vraiment le coup de faire une petite folie… (ça fait quelques jours seulement et je ne regrette absolument pas, je souris dès que je le vois et dans mon studio de moins de 20m² ce ne sont pas les occasions qui manquent !) Ce monsieur m’a beaucoup remerciée, je regrette de ne pas l’avoir moi-même plus remercié en retour…S’il savait combien cet échange m’a fait plaisir !

Et puis, pour finir,  il y a des douceurs qui sont douces alors que (parce que ?) elles ne sont encore que des perspectives, des rêves que l’on touche du bout des doigts, des grands moments qui se réfléchissent à l’avance. C’est un peu comme s’allonger dans les nuages cotonneux du rêve et s’endormir les yeux ouverts. Ou comme s’allonger dans l’herbe à la campagne un soir d’été pour regarder les étoiles et se sentir toute proche. Ou comme si d’un coup toutes ces étoiles si hautes venaient dans tes yeux.

nuages-cu-con-sc-schoenbeck

Un nouveau voyage qui se précise à l’horizon (pour bientôt ! et les billets d’avion sont achetés !) (pourvu qu’il fasse au moins un tout petit peu beau le jour du vol !) (je rêve les yeux ouverts hiiiiiiiiii, ça va trop bieeeeen !)

Un mariage se précise aussi (pas le mien qui est encore invisible aux yeux humains)… que de bonheur en perspective ! (hiiiiiiii !) (calmons nous, c’est un peu loin encore… mais QUAND MÊME !)

Je crois que vous l’aurez compris,
mon mois de février était absolument génial,
je suis supra-motivée et  j’ai une pêche d’enfer 

(alors que pourtant côté fatigue, muscles et forme physique c’est pas-très-beaucoup-top en ce moment… Comme quoi la santé n’est pas indispensable au bonheur…)
(et d’ailleurs la motivation tombe bien, j’ai du pain sur la planche !)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Petites douceurs de février »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s