Brève vespérale

Je réfléchissais au billet d’hier et en particulier à cette idée :

« Si je n’avais pas ce handicap, cette mauvaise endurance et cette malhabileté, je ne serais pas MOI. »

Cette phrase revient particulièrement souvent dans mes réflexions ces derniers temps (depuis 3/4 ans en fait). Cette phrase elle est importante, très importante. Elle révèle que je considère que je suis moi. Je suis ce que je suis et je l’accepte. Et même plus que l’accepter, en fait je crois bien (plus j’y pense plus j’en suis sûre) que JE SUIS FIÈRE DE CE QUE JE SUIS ! C’est un peu fou parce que la fierté sur du long terme c’est généralement pas trop mon truc (je peut être fière d’un fait précis mais pas d’une généralité, or là c’est quand même très général…).

JE SUIS MOI ET JE M’AIME COMME JE SUIS. C’est le chouette constat du soir ! 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Brève vespérale »

    • Comme je l’ai dit en répondant à un autre commentaire, ça fait quelques temps déjà que j’assumais mon handicap, que « je fais avec ce que j’ai », que je sais que je ne veux pas me faire opérer… mais pas de là à dire que je m’aimais ainsi et à dire que je suis fière du chemin parcouru et de ce que je deviens… ça c’est assez nouveau. Je m’en suis rendue compte hier et c’était vraiment une belle prise de conscience ! 🙂
      Bonne soirée !

      Aimé par 1 personne

  1. Tres chouette cette breve! Elle me permet également de me rendre compte que sans mon histoire familiale tourmentee, et sans ma maladie chronique, je ne serais pas moi non plus. Bon, difficile de dire que j’en suis fiere, mais j’assume aujourd’hui qui je suis, c’est déjà pas mal!

    Aimé par 1 personne

    • Pendant quelques temps j’ai été comme toi, j’assumais sans en être fière (et oui, c’est déjà énorme 😉 !) et justement dimanche soir j’ai réalisé que ça avait changé ! Je ne dis pas que je suis fière de mon handicap,mais fière de ce que ça fait de moi, ça oui. (même si il faut le dire vite parce que je suis pas très familière avec la fierté alors ça fait tout drôle…)

      Aimé par 1 personne

  2. Excellente réflexion, avec elle, tu peux avancer dans la vie. Qu’ils s’agisse d’un handicap moteur, cérébral, une vie tourmentée, du malheur, du bonheur, des pertes, des gains, tout ça fait ce que nous sommes et tant que l’on ne s’en est pas rendu compte, on ne peut avancer.
    Il m’a fallu du temps à moi pour prendre conscience de tout ça, mais voilà, sans « handicap », je peux dire que je n’ai aucun regret dans mes choix difficiles, dans mes décisions. Pour une personne qui te regarde, ce n’est peut être pas le top ta vie, mais qu’importe l’avis de l’autre, ce qui compte c’est que ça soit ta vie, que ça soit celle qui ait fait ce que tu es.
    Sans tout ça, tu n’aurais pas été celle que tu es aujourd’hui et en aimant celle que tu es, tu peux dire merci à tout ce qui t’a construit.
    Belle soirée à toi 🙂 et continue d’être fière

    Aimé par 1 personne

  3. JE SUIS MOI ET JE M’AIME COMME JE SUIS…tout est dit!
    pour aimer vraiment les autres, il faut s’aimer soit même…et cette étape c’est pas tout le monde qui y arrive…
    être fier de soit c’est pas facile non plus…mais c’est tout autant important, enfin je dirais plutôt (dans mon cas) être fiere du chemin parcouru …
    au plaisir de te lire 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s