Quand écrire me rend contradictoire.

Le billet écrit ici n’a absolument aucun intérêt, si ce n’est pour moi d’avoir le plaisir d’écrire (pour ne rien dire) et de m’exprimer (blablater serait sans doute plus juste) alors que je ne me comprends plus.
Donc aucun intérêt pour vous, vous êtes prévenus et tout à fait libres de passer votre chemin.
***

En ce moment je doute beaucoup, je l’ai déjà dit je crois, et pour l’instant les questions restent encore en suspens malgré quelques pistes.
En ce moment j’ai mal au dos en mode yo-yo : ça vient, ça part et ça revient (avec des étirements et de l’arnica intercalés mais sans logique entre les remèdes mis en place et les mieux observés…)
En ce moment je suis un peu patraque.

En conséquence, en ce moment, je suis très flemmarde et je ne fais pas grand chose : j’avance à pas de fourmis dans tout ce que j’ai à faire, mes activités principales étant dormir, lire et écrire énormément… vous l’aurez sûrement remarqué, je n’avais encore jamais été aussi active ici.

Et c’est là que je deviens complètement contradictoire (comme souvent) : tout ce qui précède pourrait vous faire dire que je ne vais pas fort, que je broie des idées noires, mais au contraire je pense super positif en ce moment, j’ai super le moral ! (si vous en doutez, allez voir « L’hiver » c’est typiquement mes pensées du moment. Et celui qui germe en ce moment même dans mon esprit, « La reconnaissance », en témoignera aussi…)

Deuxième contradiction du jour : je ne fais pas grand chose, je l’ai dit. Hé bien, il faut croire que l’écriture est un catalyseur, car depuis que j’ai commencé à écrire ce billet je me suis régulièrement interrompue :  pour aller faire quelques provisions, faire ma lessive (elle est en route, là, alors que je vous écris !), et à la fin de cette phrase pour reprendre un cours…

***

Lessive terminée (et rangée dans la foulée, c’est exceptionnel…)

Cours bien avancé…

***

Si je résume donc, grâce à vous, vous qui m’inspirez par vos écrits, vous qui me lisez, likez et commentez beaucoup ces derniers temps, (et grâce à mes amis qui m’envoient régulièrement des petits mots doux), j’ai eu la motivation de : faire des courses, faire ma lessive, et travailler un cours, tout ça en 4h, alors que je projetais de le faire depuis ce matin ! Donc, vous ne le savez peut-être pas, mais moi je vous le dis, vous êtes formidables… (encore plus il faut l’avouer si vous m’avez lue jusqu’ici…) et il ne faut surtout pas que j’arrête d’écrire, même pour raconter ma vie et des bêtises comme ça, car c’est très  productif !

Parfois je m’étonne moi-même… Je crois que mon sens du défi s’est mis en marche.

« Ah tu es patraque et tu trouves que c’est une excuse ?! Ah,  tu pensais ne rien faire aujourd’hui ?! Tu vas voir ! « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s