Un film à aller voir ….

Ça parle de vie (et de mort), ça parle de bonté (et de méchanceté), ça parle de beauté (du monde, des gens, des gestes, de la vie, des petites choses insignifiantes …)

Ça parle d’une histoire vécue au XIX siècle par une jeune fille, par deux jeunes filles, même : l’histoire a été vécue par deux jeunes filles, ensemble.

Ça parle de communication, d’isolement, de tolérance, d’échanges, d’ouverture, de mondes parallèles, de vie en société, de Dieu, de certitudes qui tombent, de persévérance, d’amour et d’amitié, de découverte et d’émerveillement, d’éducation et d’apprentissage, de l’éphémère et de l’éternel.

Ça parle d’une aventure vécue par deux jeunes filles au XIX ème siècle, selon les faits historiques, mais finalement, pourquoi pas plus tard, pourquoi pas aujourd’hui. Tout pourrait  arriver de la même manière à une (deux) autre(s) jeune(s) fille(s) aujourd’hui ….

C’est l’histoire d’une jeune fille, Marie Heurtin, sourde et aveugle (comme Helen Keller dont l’histoire m’avait fascinée, raison pour laquelle je suis allée voir ce film …) qui découvre le monde aux cotés d’une religieuse (jouée par Isabelle Carré, formidable actrice…)

C’est un très beau film,  français, avec de bons acteurs, de belles images, des sous-titres (pour les mal-entendants mais aussi pour les entendants ((vous avez appris la langue des signes, vous ?!)) ( belle occasion pour partager un film avec des amis mal-entendants,sans se soucier du cinéma, ça ne doit pas être courant !) et pour ne rien gâcher une musique épurée qui colle tout a fait aux film, tout en laissant de grands blancs pour apprécier le silence et les petits bruits …

J’espère que vous n’avez pas besoin de d’avantage d’arguments pour y aller ! 😀
(et emportez des mouchoirs, c’est émouvant, ça fait pleurer …)

/!\ Si vous likez cet article vous êtes OBLIGES d’aller voir le film 😉

Publicités

3 réflexions au sujet de « Un film à aller voir …. »

  1. En classe j’ai évoqué le langage des signes, aprés les vacances je travaillerai sur le braille, ils lirons Hélène Keller au printemps. Cependant je n’ai jamais employé le terme de handicap car j’ai exclusivement parlé de différence. J’y remédierai en gardant l’idée de points communs derrière ces différences.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est marrant ne parler que de différence et pas de handicap ne me gêne absolument pas (après tout si tout le monde s’y mettait le handicap ne serait plus qu’une différence…) donc une personne qui accepte la différence accepte tout aussi bien le handicap.
    Par contre l’inverse ( ne parler que du handicap et pas de la différence ) me gênerait beaucoup plus : ne plus voir que le handicap nait d’une simple différence discrimine et isole encore plus les personnes handicapées, je pense… 😉

    J'aime

  3. Ping : Mes objectifs : bilan …. | crevettedemars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s