Annonce du handicap et la flamme de l’espoir

Ce texte me parle beaucoup, même si je ne suis pas le parent mais l’enfant, même si ça n’est probablement pas allé aussi loin dans mon cas… On ne devrait jamais dire jamais, surtout quand on parle de vie !

Dis cot cot, ma cocotte

Imaginez le scénario :

Vous allez chez le docteur. Il vous annonce que vous avez une maladie incurable: « Dans 3 mois vous perdrez la vue et la parole, dans 6 mois vous serez paralysé »… 6 mois plus tard, vous retournez le voir, vous lui dîtes « Mais comment ça docteur ? Je vois, je parle, je marche, vous m’aviez dit que… ». Et il vous répond, « vous voyez que vous avez de la chance ! Il y en a d’autres qui sont en pire état que vous. Vous devez être ravi, non ? ».

Non ?

C’est hallucinant et pas croyable, et pourtant, dans le domaine de l’annonce du handicap, le parodique se rapproche affreusement de la réalité. Je ne compte plus les témoignages de parents du moment où, souvent encore à la maternité et sous le choc d’un accouchement cauchemardesque, un docteur leur a écrabouillé l’espoir. Que leur enfant ne parlera jamais, ne marchera jamais, ne mangera…

View original post 520 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s