Si on va plus en profondeur, Crevette, C comme …

Dans un premier temps (par là) j’avais évoqué des caractéristiques superficielles, soit par leur caractère physique et pas psychologique, soit parce qu’ils étaient contestables … ils peuvent changer avec le temps et la subjectivité ….

Dans ce deuxième article vous verrez des qualificatifs qui me caractérisent (et me caractériseront)  constamment et que toutes les personnes curieuses de mieux me connaitre pourront retrouver … Je suis :

catho, plus largement chrétienne, mais surtout croyante :
j’ai été élevée dans  cette foi et j’y adhère. Bien sûr, j’ai déjà connu des périodes de crises et de remises en questions (le contraire serait inquiétant) (je suis notamment convaincue que ma religion est liée à ma culture et  mon éducation. ) Cependant il y a une certitude qui ne m’abandonne pas : si je ne suis pas sûre que Dieu est véritablement tel que je le crois, je suis certaine qu’il existe, peu importe sa forme et son nom. Je pense qu’il y a autant de Vérité / vérités dans la foi des musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, etc ; mais il se trouve que le catholicisme me correspond mieux ! J’ai lu pendant les vacances les Mémoires d’un croyant de l’Abbé Pierre, ce livre m’a profondément marquée, il est très représentatif de ce en quoi je crois …)

cérébrale, je sais je vous l’ai déjà dit C pour IMC (d’ailleurs même si c’est juste physique ça ne changera jamais, j’aurais donc pu le mettre ici….) mais j’y vois un second sens, certes peut-être un peu capillotracté : je réfléchis beaucoup beaucoup BEAUCOUP et j’ai une grosse mémoire.

combative : je suis souvent incertaine de ce que je veux, mais quand j’ai trouvé mon chemin, quand j’ai fait mon choix, je le suis et je surmonte les obstacles qui se présentent. De plus, je  me suis toujours battue pour gagner mon autonomie, ne pas / plus vivre aux crochets de mes parents et de mes sœurs. Je combats aussi énormément les préjugés et l’étroitesse d’esprit. Je connais mes limites. Mon handicap m’impose un certain nombre de limites physiques, certaines contre lesquelles je ne peux rien, mais je peux en repousser d’autres par ma persévérance. Malheureusement mon handicap crée aussi des limites psychologiques, bien souvent construites par les autres à cause des préjugés,de l’ignorance, de la peur mais aussi par moi-même à cause de toutes mes expériences négatives passées. Toutes ces limites là je m’emploie à les faire sauter une à une.

J’ai un handicap certes mais j’ai aussi des capacités et je ne vais pas les cacher et me contenter de la petite place que la société est prête à céder aux personnes handicapées. ( Alors que j’étais au lycée mes parents se sont inquiétés pour mon avenir et mon orientation. Lorsqu’ils se sont rendus à la MDPH (mon amour de toujours) pour savoir s’il existait des aides pour  les personnes handicapées qui font des études supérieures, on leur a répondu : « ben elle peut faire un CAP d’horticulture…  » voilà ! ce n’est pas du tout réducteur…. !

 
contradictoire : je me fais beaucoup de « nœuds au cerveau » parfois à cause de ma situation « intermédiaire » : je suis handicapée mais c‘est invisible, et c‘est une IMC « légère » (j’y reviendrais), du coup en même temps je voudrais être reconnue en tant qu’handicapée et en même tant je veux qu’on me laisse vivre comme quelqu’un de normal or les gens ont vite fait de d’enfermer dans un case …. du coup ça n’est pas toujours facile de s’y retrouver … et pourtant c‘est finalement simple : je suis une personne handicapée d’accord mais je suis aussi une personne capable ! (peut-être que j’aurais du mettre cet adjectif dans la première catégorie en fait, sauf que je suis moi même tellement indécise sur la position à adopter … que finalement ça me définit pleinement !)

capable !

calme (sauf quand on m’attaque sur le terrain du handicap ou des préjugés ….)

créative: j’ai toujours aimer créer, inventer : je peins, je photographie, je dessine, je fais des tableaux avec différentes matières (crayons, feutres, peinture, pastels, tissus, alu, plastiques et autres), je m’invente des histoires (souvent elles sont tellement compliquées et changeantes qu’elles n’arrivent jamais jusqu’au papier ) et j’écris (ici !)

curieuse : je m’intéresse à tout (ou presque) (je ne suis pas intéressée par les Maths tout simplement parce que je n’y comprends pas grand chose et que quand on dépasse le niveau collège ça rentre par une oreille et ressort par l’autre !) C’est d’ailleurs cette curiosité qui m’a poussée en histoire de l’art car c‘est des études où beaucoup de domaines se croisent !

*** Ajout du 28 novembre 2014***

confidente : je parle peu car je n’aime pas parler pour ne rien dire ou parler pour m’entendre parler, je n’aime pas me mettre en avant… Mais par contre, observer les gens et les écouter, ça oui, ça me passionne ! J’aime entendre les gens exposer leur opinions et les défendre, j’aime écouter leur vie (et imaginer ….), leurs émotions, leur problèmes … j’aime écouter les gens et essayer de les comprendre… Cette capacité à rester silencieuse longtemps m’est parfois reprochée, les gens veulent que je parle, que je meuble la conversation, que je donne aussi mon avis, mais souvent ça pousse les gens à se confier à moi, à soulever des problèmes enfouis (alors que je n’ai rien demandé…) qu’ils n’auraient pas dévoilé devant quelqu’un d’autre, dans une autre ambiance … et souvent après ils sont confus : « oh la la mais j’ai beaucoup parlé ! » « Tu aurais dû m’arrêter, j’espère que je ne t’ai pas trop saoulée ! » Je peux alors les rassurer tout de suite, car ça ne me gêne absolument pas, au contraire ! Quand le contenu n’est pas insipide (cela concerne seulement ceux qui parlent pour s’écouter parler…) c‘est passionnant !

consciencieuse : j’aime le travail bien fait, mené jusqu’au bout !

colorée : j’aime les couleurs (pas forcément vives mais autres que le noir ((même si je pense que le noir est une couleur tout comme le blanc)), il y en a partout chez moi : mes vêtements, mes bijoux, les cartes postales que j’affiche aux murs, dans mes textes, sur mes copies (au lycée je faisais toujours une belle en-tête avec de la couleur…)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Si on va plus en profondeur, Crevette, C comme … »

  1. Je vois que nous avons point communs . Te décourage pas . La MDPH c’est très long. c’est un parcours du combattant mais tu peux gagner. Je suis en train de monter aussi un dossier pour cet organisme . bientôt je vais l’envoyer à la MDPH. Garde courage .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s