flash-back au pluriel

Aujourd’hui alors que je prenais une pause dans mon travail, en errant sur la  toile, passant de blog en blog, je suis tombée sur celui- ci :http://www.alorsvoila.com/quand-ca-veut-pas-ca-veut-pas

Cet article m’a plongée dans mes souvenirs : je me suis rappelée ce que me racontait mon kiné, ces expériences qu’il avait vécues en travaillant dans un service de grands brulés … ces histoires de patients, l’un qui est mort « à petit feu  » (je suis désolée je ne veux pas faire de mauvais jeux de mots mais, ironie du sort, c’est vraiment la seule expression qui me vient ) après s’être électrocuté en travaillant sur des lignes hautes tensions, mais qui n’avait aucune trace des dégâts causés à l’intérieur si ce n’est deux trous dans les mains …

Puis j’en ai lu un autre : http://www.alorsvoila.com/ceux-qui-nous-tiennent-droits

et ça m’a plongée dans d’autres souvenirs, l’histoire d’une amitié qui a marqué ma vie. Dans mon enfance je vivais à la campagne. J’ai été dans une école primaire puis une autre, qui me correspondait mieux (pas parce qu’elle était adaptée à mon handicap mais parce que mes maitres s’y sont adaptés … j’en profite pour les remercier de tout cœur …. merci aux instituteurs et professeurs qui savent voir plus loin et aider à se surpasser !) et je m’y suis fait d’autres ami(e)s. Puis je suis passée au collège et j’ai déménagé à la ville, loin… et j’ai perdu contact avec la plupart…

Mais il y en a une à qui je repensais souvent. Parce qu’elle m’avait tout de suite accueillie avec sympathie sans aucuns préjugés, parce qu’elle m’avait protégée parfois contre la méchanceté des autres, parce qu’elle m’a fait grandir aussi, parce que nous avions partagé des moments forts, parce que je lui avait fait découvrir les scouts et la foi en même temps et que parfois quand je doutais et je m’en éloignait c’est elle qui m’y faisait revenir … et puis parce qu’elle avait un beau sourire et que j’aime les gens qui savent sourire.

et je me disais  » un jour je luis écrirais une lettre » ou « un jour je passerais chez elle en passant dans la région … « 

ma grande amie d’enfance m’ a téléphoné et m’a dit

– tu sais Ange, c’était une amie à toi de la ème école de petit village – oui oui – je crois que c’est important de te prévenir : elle est morte. On va l’enterrer samedi prochain (après-demain). – …

Je raccroche …

Je pars en voiture avec mon papa pour lui dire Au Revoir. Selon la volonté de ses parents je m’habille avec des couleurs pour que ce soit joyeux. J’hésite et finalement je mets un pull bleu, couleur de ses yeux, j’emporte avec moi l’autre t-shirt, jaune, couleur du soleil, au cas où je changerais d’avis. Une ou deux semaines plus tard je reçois une carte de ses parents, qui m’ont vue et reconnue, qui se souviennent de moi et me remercient d’avoir été présente, ils me disent qu’elle aussi se rappelait bien de moi et qu’ils me remercient pour tout ce que je lui avais fait découvrir …  je me suis sentie toute petite. Elle m’avait fait elle même découvrir tant de choses ! Le sav(ai)ent-ils ?

Aujourd’hui je crois que c’est un ange envoyé par Dieu, ça explique son beau sourire rayonnant, ça explique qu’elle soit repartie si vite au ciel après m’avoir guidé sur mon petit bout de chemin….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s